Mongolie

Centre de la Mongolie, la vallée d’Orkhon

16/05/2017 | Alexandre Schohn

On a essayé de le perdreCentre de la Mongolie, vallée d’Orkhon

Le centre de la Mongolie est une zone montagneuse témoin de l’orogène du centre de l’Asie (Central Asian Orogenic Belt, CAOB). La vallée d’Orkhon est à 320km d’Oulan-Bator dans une zone volcanique et voit s’écouler la rivière Selenga. On y trouve de nombreuses roches volcaniques ainsi que des sources thermales. Classée par l’UNESCO, le centre de la Mongolie a été le témoin de nombreux événements de l’empire mongole. En effet, elle a accueilli la capitale de l’empire mongole, Karakorum, durant le règne de Gengis Khan et conserve de nombreux vestiges archéologiques. La région est aussi connue pour sa richesse minière.

Mongolie source chaude
Source chaude dans la vallée d’Orkhon

Geologic setting

Central Asian Orogenic Belt CAOB

L’orogène de l’Asie centrale et la formation des montagnes telles que l’Oural, l’Altaï a eu lieu durant la période du Mésoprotérozoïque (-1600Ma à – 1000Ma) au Trias (-252 Ma à -201 Ma). Cette formation représente une zone géante et emblématique d’une longue évolution d’une orogène ayant durée entre plus de 800Ma.

CAOB
Central Asian Orogenic Belt, orogène de l’Oural à l’océan Pacifique.

La CAOB est due au rapprochement du supercontinent Gondwana avec le Laurusia et plus précisément avec le craton Sibéria et le craton Tarim-North China. Cela représente une zone immense d’orogènes, de collisions, rotations et de formations de micro-continents allant de l’Oural à l’océan Pacifique.

formation CAOB
Rapprochement du Gondwana avec le Laurasia lors du CAOB
Composition géologique des roches

Le centre est composé majoritaire de roches magmatiques tels que le basalte et le granite.

Granite
Granite provenant du refroidissement du magma. Il est composé de quartz, feldspaths potassiques (orthoses) et plagioclases, micas (biotite ou muscovite)
Basalte
Basalte provenant d’un magma à la surface. Il est composé de plagioclases (50 %), de pyroxènes (25 à 40 %), d’olivine (10 à 25 %), et de 2 à 3 % de magnétite

 

Ces roches sont issues deux types d’activités volcaniques ayant permis la formation de la Mongolie.

Evolution magmatique

En effet un magma peut évoluer de différentes manières en fonction de sa zone géographique de création. Que cela soit dans une dorsale, une subduction ou un point chaud, le magma aura une composition chimique différente. C’est via cette composition chimique en alcalin (potassium K et sodium Na ) et en silice (SiO2) que l’on va pouvoir identifier le lieu de formation du magma. Ainsi, concernant le centre de la Mongolie, nous avons :

La première activité magmatique a eu lieu au début du Paléozoïque(542 Ma à 480 Ma) ayant formé du magma calco-alcalin. Son rapport (KO2+NaO2)/SiO2 est faible et sa concentration en NaO2 est supérieur à KO2. Ce magma est issu de la subduction d’une plaque sous une autre plaque créant ainsi une activité magmatique et formant une chaîne de montagnes (Rocheuses, Andes, etc…).

subduction
Formation du magma calco-alcalin dans une subduction

 

La seconde est du magma alcalin ayant été formé fin du Carbonifère (~300 Ma) début Mésozoïque (251 Ma). Son rapport (KO2+NaO2)/SiO2 est élevé, ce qui veut dire que sa concentration en KO2+NaO2 est plus grande que sa concentration en SiO2. Celui-ci provient d’un point chaud au sein d’une plaque tel que l’île de la Réunion ou l’île Maurice.

point chaud
Formation d’un magma alcalin sur un point chaud

 

La vallée d’Orkhon possède de nombreux reliefs magmatiques soulignant l’intense activité lors de sa formation. La cascade d’Ulaan Tsutgalan, au sein de la vallée d’Orkhon, mesure plus de 20 mètres de hauteur et possède un très bon exemple d’orgues volcaniques.

Orgues volcaniques

Les orgues volcaniques sont une formation volcanique composés de colonnes régulières hexagonales. Ils sont les reliques de la libération de gaz lors d’une coulée magmatique . Durant son refroidissement, de l’énergie va se libérer par le chemin le plus court et le plus rapide. Ce chemin est perpendiculaire au sens de la coulée et prend la forme d’hexagone. Pourquoi d’hexagone ? Car c’est la forme géométrique qui exprime le mieux une libération rapide et pour peu d’énergie de chaleur lors du refroidissement. Dans ce contexte on obtient des orgues comme la chaussée des géants en Irlande du Nord.

orgues volcaniques- orgues basaltiques
Orgues volcaniques. L’évacuation de l’énergie (bleu) se fait perpendiculairement au sens d’écoulement (rouge).
Pour toutes les définitions: rendez-vous sur cette page.
Pour l’échelle des temps c’est ici!

 

Source

« Holocene geomorphological processes and soil development as indicator for environmental change around Karakorum, Upper Orkhon Valley (Central Mongolia) », Frank Lehmkuhl, Alexandra Hilgers ; 2011.

« Foreword to the special volume ‘Magmatic evolution of Mongolian part of the Central Asian Orogenic Belt and its geodynamic significance » ;Karel Schulmann1,2*, Ochir Gerel3, Wen Jiao Xiao ; 2016

« The Altaids of Central Asia : A tectonic and evolutionary innovative review » ; WHILEM C., WINDLEY B., STAMPFLI G., 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de

voyageur et médiateur, je traverse le monde pour expliquer les sciences de la terre, de l'univers et de l'environnement