Femmes scientifiques (Hors-série) – Mileva Einstein

10/04/2016 | lulunoy

Bonjour à tous!
Parce que c’est la période des partiels, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour préparer l’article de cette semaine. Je vous propose donc un hors-série sur Mileva Einstein, car derrière chaque grand homme se cache une femme.mileva einstein

Mileva Maric est née en 1875 en Hongrie. Boiteuse et très timide, elle réussit toute de même à se faire apprécier de ses professeurs pour son incroyable intelligence. A l’âge de 15 ans, elle obtient une autorisation spéciale pour étudier à l’école royale d’Agram, qui est une école de garçons spécialisé dans la physique et les mathématiques, où elle finira d’ailleurs ses études avec les meilleures notes de l’école.

Elle part ensuite à l’Université de Zurich, l’une des rares acceptant les filles. Elle fait partie des 5 étudiants à suivre la licence de physique mais ils ne sont que 2 à suivre le cours de physique théorique : elle et un certain Albert Einstein! Rapidement ils deviennent amis et entame une liaison décrite par des lettres retrouvées après la mort d’Albert Einstein.

L’année suivante, ils se marient et deux fils naîtront de cette union. Mais avec la célébrité, Einstein devient tyrannique et exige de sa femme qu’elle se cantonne à son rôle d’épouse. En désaccord avec son mari, Mileva le quitte, emmenant avec elle ses deux enfants. Pendant des années elle refusera le divorce, jusqu’à ce qu’Albert lui promette l’argent que lui rapportera un éventuel prix Nobel (ce qu’il eut l’occasion de faire par la suite).

Tandis qu’Albert se remarie avec sa cousine Elsa, Mileva se retrouve seule avec son plus jeune fils devenu adulte. Celui-ci souffre de schizophrénie, ce qui contribue à la fragiliser psychologiquement. Ils sont finalement tous deux internés, et elle meurt en 1948, suite à une série d’attaques cérébrales.

Depuis la publication de leurs lettres échangées en 1987, le milieu scientifique débat de la possibilité que Mileva ait contribué aux découvertes d’Einstein, dont le fameux E=mc². Cependant, tous les travaux d’Einstein ont été publié sous son seul nom. Outre ses lettres, d’autres éléments confirment cette hypothèse :

  • La quantité énorme de travail abattue en 1905 (5 articles, dont 3 de références, qui aboutissent à la formule E=mc) est difficilement imaginable pour une seule personne, certains en voient la preuve de la collaboration de Milena ;
  • Des microfilms de deux articles originaux aux noms d’Albert Einstein et Mileva Maric, dont le nom fut mystérieusement occulté lors de la publication (mais les originaux ont malheureusement disparu).
  • Enfin, Einstein disait de Mileva : « Sans elle, je n’aurais jamais commencé mes recherches, et je ne les aurais certainement jamais terminées. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Étudiante en Master MEEF 2nd degré (future professeur de Physique-Chimie) et détentrice d'un DUT de Chimie à Strasbourg http://luluramenesascience.com