P1070735-min

Le Fiordland, la beauté des montagnes

3/09/2017 | Alexandre Schohn

On a essayé de le perdre

 

Le Fiordland est un des lieux les plus magiques de Nouvelle-Zélande. Il est connu pour sa géologie grandiose entre fiords et montagnes. Dans cet article, nous allons expliquer la formation des montagnes qui entourent ces fjords. Sa géologie est très différente de ce qu’on peut observer dans le reste de l’île du Sud. Il est connu pour ces nombreux lacs comme le lac Marian. En effet, comme précisé dans un précédent article la formation des Alpes du Sud est issue de la collision entre la plaque australo-indienne et la plaque pacifique.

Ici c’est une subduction qui a entraîné la formation des montagnes du Fiordland.

Fiordland
Coucher de soleil sur le Fiordland

 

Pour toutes les définitions: rendez-vous sur cette page.
Pour l’échelle des temps c’est ici!

 

La formation des montagnes du Fiordland

 

Avant 20 millions d’années

 

Il y a 400 millions d’années (Dévonien), la Nouvelle-Zélande se situait dans les fonds marins. Elle a accumulé durant des millions d’années les sédiments qui se sont déposés les uns à la suite des autres

 

Par la suite, vers les 300-200 millions d’années (Permien – Triasique), la collision entre la plaque australo-indienne et pacifique va entraîner la formation de premières montagnes dans l’île du Sud.

collision plaques
Collision entre la plaque Australienne (à gauche) et la plaque Pacifique (à droite). La collision a entraîné la formation des Alpes du Sud

 

 

Vers 30 millions d’années (Paléogène), les montagnes sont de retour dans l’océan suite à une descente de la croûte terrestre.

 

Après 20 millions d’années

 

C’est il y a 20 million d’années que la géologie diverge pour le Fiordland par rapport au reste de la Nouvelle-Zélande. La plaque australo-indienne va rentrer en subduction sous la plaque pacifique

 

subduction fiordland
Subduction dans le Fiordland. La plaque australo-indienne passe sous la plaque pacifique. Oxford Academic – Oxford University Press

 

Cela veut dire que nous avons une plaque qui passe sous une autre plaque lors de leur rapprochement. C’est le même mécanisme que ce que l’on peut trouver dans l’île du Nord, vers laquelle je vous renvoie pour plus d’information concernant la subduction. Cependant si dans le Nord c’est la plaque pacifique qui subducte (passe en dessous) de la plaque australo-indienne, dans le Fiordland nous avons l’inverse ! La plaque australo-indienne subducte sous la plaque pacifique dans la zone appelée Puysegu Trench.

 

 

Puysegu Trench
Puysegu Trench, fosse où a lieu la subduction de la plaque australo-indienne sous la plaque pacifique.  volcano.oregonstate.edu

 

 

 

Lors de cette subduction de nombreuses roches se trouvant en profondeur vont remonter à la surface. Ces roches caractéristiques de la croûte terrestre vont apparaître dans les montagnes du Fiordland.

Les roches du Fiordland

 

Les roches plutoniques

 

Il est possible d’observer de nombreuses roches volcaniques (basalte, diorite, granite, etc.). Ces roches volcaniques proviennent d’un ancien continent appelé Zealandia.

 

Zealandia
Continent Zealandia au fond de l’océan. Ce qu’on voit en vert jaune et rouge, c’est la Nouvelle-Zélande

 

Ces roches sont appelées des roches plutoniques. Elles proviennent directement des profondeurs de la Terre. Les roches plutoniques se forment par refroidissement lent d’un magma en profondeur. Plus le refroidissement est long, plus la formation de gros cristaux (au minimum, visibles à l’œil nu) sera important.

Fiordland
Massif de diorite du Fiorland au tunnel Homer

 

Les roches métamorphiques

 

Il est aussi possible d’observer d’autres roches, les roches métamorphiques. Une roche métamorphique est une roche dont la formation a pour origine la transformation d’une roche sédimentaire, magmatique ou encore d’une autre roche métamorphique. Ce sont les modifications de la pression et de la température qui entraînent l’apparition de ces roches. Dans les montagnes du Fiordland, la roche métamorphique présente est le gneiss.

gneiss fiordland
Gneiss provenant de Fiordland. By Departement of Conservation

 

 

Tout comme les roches magmatiques plutoniques, ces roches se retrouvent dans les montagnes des Fiordlands suite à leur extraction des profondeurs de la Terre.

 

La Greenstone

 

La greenstone, traduit en français par « jade » et en maori par « pounamu », est une gemme. Elle est un cristal formé par une pression et une température données au sien de la Terre. Dans la culture maorie elle est entourée par de nombreuses traditions et est beaucoup utilisée en joaillerie, en objet de cérémonie, etc…

 

jade greenstone
Jade de Nouvelle-Zélande. By culture et tradition du monde

 

Pour toutes les définitions: rendez-vous sur cette page.
Pour l’échelle des temps c’est ici!

 

Fiordland
Chemin dans les massifs du Fiordland

 

Source

Joceyn Thrnton, « The field guide to New Zealand Geology, An introduction to rocks, minerals and fossils»;   Pinguin Books

Hamish Campbell & Gerard Hutching; « In search of ancient New-Zealand »; Pinguins books

Geoffrey E. Batt and Jean Braun, «The tectonic evolution of the Southern Alps, New Zealand: insights from fully thermally coupled dynamical modelling», Geophysical Journal International, 1998

J.Davey and Euan G. C. Smith, «The tectonic setting of the Fiordland region, south-west New Zealand», Geophysical Journal International, 1982

Peter Blattner (1978) Geology of the crystalline basement between Milford Sound and the Hollyford Valley, New Zealand, New Zealand Journal of Geology and Geophysics, 21:1, 33-47, DOI: 10.1080/00288306.1978.10420720

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de

voyageur et médiateur, je traverse le monde pour expliquer les sciences de la terre, de l'univers et de l'environnement