flaming cliff

Flaming Cliff, la réserve de dinosaures

28/05/2017 | Alexandre Schohn

On a essayé de le perdre

Au sein du désert du Gobi, il existe des falaises que l’on appelle les Flaming Cliff ou Bayanzag. Ce nom vient de la couleur du sable qui à l’air de s’enflammer lors du couché de soleil. En effet, les Flaming Cliff sont composées d’argile qui leur donne cette couleur rouge. Cette argile recèle une partie importante de l’histoire mongolienne du Jurassique et du Crétacé.

Les fossiles du désert

Les Flaming Cliff sont connues au niveau mondial pour les nombreuses découvertes de fossiles de dinosaures. Dans les années 1920, Roy Chapman Andrews fut le premier explorateur à découvrir les fossiles de dinosaures du désert de Gobi. Il est surtout connu pour avoir découvert le premier œuf de dinosaure fossilisé.

Roy Chapman Andrews

Les Flaming Cliff ont révélé par exemple les fossiles d’un Vélociraptors combattant un Protoceratops. Les dinosaures mourraient souvent ensevelis par le sable comme le fossile d’une mère entrain de protéger ses œufs du sable. Via le sable qui est devenu par la suite de l’argile les dinosaures ont été très bien préservés.  Cette mort soudaine sous des tonnes de sables  et l’ensevelissement des cadavres a permis une fossilisation rapide de nombreux dinosaures.

Oeuf dinosaure Gobi
Embryon de dinosaure dans un œuf retrouvé dans les Flaming Cliff

Formation de fossiles

L’argile provient de l’érosion des roches volcaniques et des sédiments marins. Ces sédiments sont la base de la fossilisation des dinosaures. En effet, la formation d’un fossile est très difficile. Lorsque l’être vivant meurt (arbre, plante, animal, etc…), il doit rapidement être recouvert pas des sédiments pour éviter que d’autres organismes vivants le consomment.  S’il n’est pas gloutonné, le cadavre recouvert par des sédiments va voir sa matière molle se faire désagréger par l’oxygène environnent. Au fils des temps, il ne restera que les parties durs, os, dents, etc…

Ensuite d’autres conditions doivent être apportées. Si le fossiles est trop près de la surface, il va remonter et les parties seront dispersées, rendant impossible la fossilisation. Si le cadavre se trouve bien en profondeur, via la pression et la température, il ne va pas bouger. Des sédiments vont ensuite s’introduire dans les parties et via une altération chimique, vont rendre le cadavre dur. Il va se changer en pierre.

Enfin, si le fossile reste au fond de la Terre, via la température et la pression il va être détruit. Cependant, via la tectonique des plaques, le fossile peut remonter et c’est là qu’il est conservé et qu’il devient accessible aux chercheurs de fossiles.

Fossilisation
Explication de la fossilisation.

Les Flaming Cliff, une ancienne oasis

Grâce à la forte concentration de fossiles qui ont été découvert en ce lieu, on peut aisément reconstruire les conditions environnementales lors du Jurassique et Crétacé. Le désert de Gobi, était déjà un désert mais avec des variations de températures moins élevées. En effet, il existait une oasis avec une forte végétation dans les environs des Flaming Cliff. Ainsi, cette oasis regroupait une grande biodiversité au sein du désert. C’est pour cela que l’on retrouve un si grand nombre de fossiles. Il existe toujours une telle oasis dans les environs des falaises, c’est la seule forêt du Gobi.

Flaming Cliff
Seule forêt de Gobi près d’une source d’eau. Rappelle l’ancienne oasis ayant existé en ces lieux lors du Jurassique

 

Pour toutes les définitions: rendez-vous sur cette page.
Pour l’échelle des temps c’est ici!

 

Sources

« The Altaids of Central Asia : A tectonic and evolutionary innovative review » ; WHILEM C., WINDLEY B., STAMPFLI G., 2012

« Evolution of the Early Permian volcanic–plutonic complex in the western part of the Permian Gobi–Altay Rift (Khar Argalant Mts., SW Mongolia) »; David BURIÁNEK1*, Pavel HANŽL, Petr BUDIL, Axel GERDES, 2012

Science et avenir http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/comment-se-forment-les-fossiles_104192

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de

voyageur et médiateur, je traverse le monde pour expliquer les sciences de la terre, de l'univers et de l'environnement