Le Forum L’Esprit Sorcier

Invité  

Welcome Guest, posting in this forum requires vous enregistrer.

Pages : 1 [2]
Sujet :Système solaire : la quête de la planète X
Cachalot93
Membre
Messages : 86

Reputation: 0
Re: Système solaire : la quête de la planète X
on: 13/06/2018

A vrai dire, je ne sais pas trop. On sait que les expulsions de planètes sont fréquentes dans les systèmes en formation mais compte tenu des distances entre les étoiles, la probabilité qu'une rencontre doit être assez faible. Pour les astéroïdes, ce sont des astres tous petits et beaucoup plus nombreux, ça donne plus de chances que des objets comme ça s'approchent ou traversent même des systèmes.


On notera qu'on connait pour l'instant au moins un objet dont on est sûr qu'il est bien d'origine extrasolaire : un astéroïde qui répond au nom de 1I/'Oumuamua.


Ils sont forts quand même les mecs qui croient à Nibiru : non content de violer la civilisation sumérienne, ils s'en prennent aussi aux lois de la physique les plus basiques. Et il y a tellement de gens qui croient à tout ça que c'en est terrifiant ! Enfin, de nos jours, la science est livrée aux conspirationnistes de tous poils… Mais pas question de s'avouer vaincus, les sorciers défendront la Science contre le règne de l'obscurantisme jusqu'à leur dernier souffle 🙂 !


De mémoire, sous Obama, le premier pas vers Mars était fixé pour les environs de 2037 (je n'aurai jamais que 43 ans ^^). Mais depuis que Trump est entré dans la danse, on en parle plus trop et la planète rouge est reportée encore pour les calendes grecques.


Il faut dire aussi que l'exploration habité est un sujet qui est matière à débat depuis le début de l'histoire spatiale : Hommes ou robots ? Qu'est ce qui est le plus utile et le plus efficace pour explorer le cosmos ?

J'ai la chance d'avoir deux ouvrages radicalement opposés sur cette question (je mettrais bien des images mais je ne trouve pas comment on fait) :

– Serge Brunier, "Impasse de l'espace : à quoi servent les astronautes ?", dans lequel l'auteur étrille le vol habité à grands coups de retombées et d’intérêt scientifiques et économiques. Intéressant mais pas très drôle à lire.

– Alain Dupas, "Destination Mars", c'est-à-dire tout l'inverse, un livre qui défend tellement le vol habité qu'on finit le livre par l'exploration et la colonisation complète du Système solaire et par une petite perspective sur le voyage interstellaire et l'exploration de l'Univers au sens large.


Normand de 25 ans passionné par les dinosaures, l’astronomie et l’histoire, fan de la trilogie Jurassic Park, de Dragon Ball et adepte de C’est Pas Sorcier depuis l’enfance.

Suis aussi l’un des seuls êtres humains sur cette planète qui se démènent encore pour qu’un Visiteurs 4 se fasse.

johnlemmon
Membre
Messages : 30

Reputation: 0
Re: Système solaire : la quête de la planète X
on: 14/06/2018

Pour Oumuamua, la forme est tellement intriguant, on pourrait presque croire qu'elle n'est pas naturelle, d'ailleurs le SETI à bien pointé quelques télescopes et antennes dessus histoire d'être sûr que c'était un cailloux 😀 Par contre quand je regarde sa trajectoire supposée, on se rend compte à quel point l'attraction du Soleil peut être énorme, il subit un changement de trajectoire en faisant presque une rotation à 90° ! On pourrait sûrement se servir de ce genre de phénomène si l'on voyage vers les planètes les plus reculées de notre système et que l'on souhaite changer de cap en économisant du carburant. Je pense que c'est déjà ce qui est fait avec les sondes dans certains cas, non ?


Il y a bien des gens qui croient encore que la Terre est plate, en soit je comprend dans de très rares cas on peut avoir envie de croire en quelque chose lorsqu'il s'agit de immensité qu'est l'espace, cependant on doit garder le sens critique et la tête froide. Dans le cas de Nibiru, même en étant grand rêveur c'est difficile quand même 😛


Je ne pense pas que le programme sera repoussé trop loin, il suffit de lui dire qu'il y a une terre a conquérir au nom des Etats-Unis, un drapeau a planter et une communauté internationale à battre dans une course, ça devrait suffire à ne pas perdre trop de financement 😀


Plus sérieusement, il y a de grandes chances que nous voyons cela de notre vivant, et je trouve que ça c'est déjà une bonne nouvelle 🙂


La place des robots et autres machines automatisées dans l'espace est je pense plus que nécessaire pour nous accompagner dans cette quête. Après de là a dire que les astronautes ne sont plus utiles à la conquête spatiale j'avoue que je ne sais pas. L'idée de rester confiné à jamais sur notre planète, je trouve ça un peu triste, surtout qu'il y a beaucoup de choses à voir/faire pour un scientifique dans l'espace, et même s'il peut utiliser un robot à distance et attendre patiemment l'arrivée des données pour en tirer des conclusions, ça perd un peu de saveur. Même si c'est actuellement le cas, je préférerais que les robots soient à terme de vrais compagnons de route, pour accéder à des milieux hostiles ou pour effectuer des actions plus compliquée comme fabriquer des structures, porter des roches, voir pour aider à entretenir les structures déjà existantes. Je pense notamment au jeu Planet Base où les robots effectuent des tâches "ménagères" ou d'extraction, évitant ainsi aux humains de multiplier les sorties ayant peu d’intérêt et pouvant être dangereuses.


Sans parler des robots, des concepts comme les exosquelettes pourraient nous être utile pour améliorer nos conditions physiques par exemple, la technologie robotique pourrait nous aider à résoudre certains problèmes auxquels on est actuellement confrontés, surtout que les avancées dans le domaine de l’électronique à permis des changements intéressants : augmentation de la capacité des batteries et de leur durée de vie, amélioration des moyens de productions tels que les panneaux solaires, actuellement ceux que l'ont met sur nos maisons ont un rendement de l'ordre de 18% pour les meilleurs (monocristallin) alors qu'en laboratoire on arrive sur des cellules ayant un rendement supérieur à 35% voir 40% si l'on en croit certaines publications. Même en RDM on arrive à créer des matériaux plus robustes, plus légers et parfois ayant des propriétés intéressantes.

L'impression 3D qui existe depuis longtemps et qui à fait son entrée chez les particuliers il y a quelques années se développe également pour la construction de structures, notamment je crois une étude sur l'impression de dômes en régolithe sur la Lune pour protéger de potentiels habitants des radiations extérieures. Le coût de production est conséquent au départ mais l'on peut soustraire la roche et le soleil déjà présents qui allègent la note finale…


Enfin un grand merci pour ces ouvrages, je connaissait celui de Dupas et je pense que je vais le lire dans peu de temps.


Cachalot93
Membre
Messages : 86

Reputation: 0
Re: Système solaire : la quête de la planète X
on: 14/06/2018

Le problème des infrastructures en 3D est qu'elles ne sont vraiment intéressantes que pour des habitats destinés à durer un bon moment sur place, ce qui suppose que les explorations soient nombreuses et appelées à se déployer sur le long terme. Or pour Mars, on reste encore et toujours dans l'optique d’être cap de le faire une fois et puis c'est tout. Exactement comme cela avait été le cas pour la Lune il y a cinquante ans.

D'ailleurs, c'en a été au point à l'époque où les missions lunaires ont été mises sur la sellette avant même qu'Apollo ne se pose sur la Lune. Dès les budgets de la NASA pour 1969, ça commence à baisser et il a même fallut annuler purement et simplement les trois dernières missions prévues, Apollo 18, 19 et 20.


Pour les chinois, on ne sait toujours pas grand-chose de ce qu'ils veulent vraiment faire vu qu'ils avancent tranquillement à leur rythme sans faire de course. Tout juste sait-on qu'ils envisagent un vol habité en orbite lunaire vers 2025 et que le premier alunissage de taïkonautes peut être envisagé vers 2028-2032.


On peut déjà se poser la question de savoir ce qu'il risque de se passer après les missions sur Mars : si ça suit la trajectoire d'Apollo, les financiers et autres imbéciles de politicards considéreront que cela coûte cher et que politiquement ça n'a plus grand intérêt. Ils laisseront tomber la planète rouge en promettant pour plus tard les satellites de Jupiter, de Saturne ou d'aller sur Pluton (puisque ça en titille toujours autant certains cette affaire de rétrogradation ^^).


Quelque part, c'en est presque à regretter que l'URSS n'ait pas réussi à attendre la Lune avant les américains. L'Histoire aurait alors été sans doute bien différente. Les américains auraient peut-être alors essayé d'aller directement vers Mars. Quand on pense qu'en 1970 tout le monde tenait pour acquis qu'on y serait avant l'an 2000…


Normand de 25 ans passionné par les dinosaures, l’astronomie et l’histoire, fan de la trilogie Jurassic Park, de Dragon Ball et adepte de C’est Pas Sorcier depuis l’enfance.

Suis aussi l’un des seuls êtres humains sur cette planète qui se démènent encore pour qu’un Visiteurs 4 se fasse.

johnlemmon
Membre
Messages : 30

Reputation: 0
Re: Système solaire : la quête de la planète X
on: 15/06/2018

L'impression 3D au contraire pourrait permettre des structures temporaires je pense, cependant pour la vie humain sans combinaison et avec un un dôme pressurisé en dessous du dôme de roche, là c'est une autre histoire et c'est vrai que pour quelques semaines c'est cher payé. Quoique ils avaient planché sur un dôme gonflable à l'intérieur du dôme de régolithe et bien plié dans une capsule, il y a possibilité d'en apporter plusieurs en un seul vol. Si l'on compte en plus le même temps d'impression que pour une structure similaire sur Terre (~ 1 semaine je dirais, peut être 2), on peut déployer une petite base je pense pour moins cher qu'avec des structures préfabriquées comme une station spatiale où comme on l'imaginait jusqu'à présent. En tous cas cela pourrait être utile pour faire des abris de fortune contre des tempêtes de poussières et autres aléas météorologiques sur les lunes, Mars…


C'est sûr que tant que l'on aura pas trouvé un moyen efficace de rendre l'espace attractif autre que la compétition, les politiciens et financiers n'aideront guère la science. Par contre quid des ressources à exploiter dans les astéroïdes ? Puis plus tard dans le sol des planètes et même dans les géantes ? Pourrait-on espérer qu'une attirance suffisante pour la conquête spatiale puisse voir le jour grâce à cela ? Après tout, à force de réduire les coûts de lancements et d'innover, il y a bien un moment où la courbe des dépenses va croiser celle du gain, surtout quand on parle de métaux et d'hydrocarbures…


Je suis actuellement en Chine, je commence à connaître là vie à la chinoise et le pays en lui-même. Je ne suis pas étonné qu'ils avancent à leur rythme et connaissant leur fonctionnement, je ne m'inquiètes pas du tout pour eux. Malgré ce que l'on peut en penser en Europe et ailleurs dans le monde, ils ont une capacité à assimiler et à digérer tout ce qui les touches de près ou de loin et d'avancer malgré les avantages et désavantages qu'ils acquièrent. Peut être qu'ils auront une place dominante d'ici quelques années surtout si comme vous le dites après avoir trempé un orteil sur Mars on fait demi-tour.


Pour la conquête de la Lune, j'ai toujours vu étant enfant les américains comme un pays fabriquant des fusées et des engins chers, sophistiqués et précis. A l'inverse (je ne sais pas pourquoi, peut-être d'autres stéréotypes qui m'ont forgé cette image en tête) pour moi les russes fabriquaient des tonnes fusées en carton-pâte, beaucoup d'essais et de ratés mais avec la philosophie du "oui, mais ça marche" et le résultat qui va avec. 😛 Mais on peut aussi dire que les russes auraient pu essayé d'aller vers Mars, pour surenchérir, avec le stock qu'il avaient durant la guerre ils auraient pu mettre au point le projet Orion… 😀


Je continue de croire que chaque génération amène son lot de rêveurs qui essayeront pour la plupart de faire en sorte que l'Homme sorte un peu de chez lui pour découvrir le monde qui l'entoure, et qu'un jour peut-être ces efforts paieront.


Enfin, si l'on décide d'aller poser le pied sur Pluton, on aura à mon avis le nécessaire pour faire plus que jouer au golf sur Mars 😉


Cachalot93
Membre
Messages : 86

Reputation: 0
Re: Système solaire : la quête de la planète X
on: 15/06/2018

Une chose qui a fait la différence entre les Etats-Unis et l'URSS est surtout l'économie et l'organisation : les soviétiques ne sont vraiment mis au travail sur cet objectif que trois ou quatre plus tard car l'annonce de Kennedy faisait pour plus l'effet d'un pétard mouillé qu'autre chose. Quand ils ont vu l'avancée des américains sur les missions Gemini puis Apollo, là ils ont dû se remettre sérieusement au boulot mais n'arriveront jamais à rattraper leur retard.


Ce n'est pas aidé par l'économie soviétique des années 60 qui était loin d’être florissante, surtout par rapport à celle des Etats-Unis qui était, elle, soutenue par la période des Trente Glorieuses. Ça explique que les américains aient pu mettre jusqu'à 4% de leur PIB dans ce secteur à cette époque.


On notera également que les soviétiques n'avaient pas non plus la même organisation que la NASA, c'était un chacun de son coté, avec celui qui s'attire le plus la sympathie du parti. C'est comme ça qu'après le départ de Khrouchtchev en 1964, il y eu deux programmes concurrents : le N1-L3 de Korolev contre Zond.


Et comme l'économie soviétique n'a pas tellement gagné en vitalité après l'abandon du programme lunaire (en 1974), ils se sont tournés vers les stations spatiales. Pour l'Union Soviétique, comme pour les USA d'ailleurs, la planète Mars était encore beaucoup trop hors de portée.


Pour les chinois, c'est très probablement eux qui vont faire bouger les lignes et ils seront sûrement les premiers depuis 1972 à quitter l'orbite basse.


Mais on s'éloigne un peu trop du sujet de la planète X alors si vous voulez j'ai ouvert avant-hier un sujet sur Apollo et l'exploration future de la Lune sur le forum. Notre conversation y sera certainement plus à sa place 🙂 .


Normand de 25 ans passionné par les dinosaures, l’astronomie et l’histoire, fan de la trilogie Jurassic Park, de Dragon Ball et adepte de C’est Pas Sorcier depuis l’enfance.

Suis aussi l’un des seuls êtres humains sur cette planète qui se démènent encore pour qu’un Visiteurs 4 se fasse.

Pages : 1 [2]
WP Forum Server by ForumPress | Lucid Crew
Version : 1.8.2 ; Page chargée en 0.029 secondes.