Le Forum L’Esprit Sorcier

Invité  

Welcome Guest, posting in this forum requires vous enregistrer.

Pages : [1] 2
Sujet :L'épopée Apollo et l'exploration humaine future de la Lune
Cachalot93
Membre
Messages : 55

Reputation: 0
L'épopée Apollo et l'exploration humaine future de la Lune
on: 13/06/2018

Bonjour,


Notre bonne vieille Lune revenant sur le devant de la scène avec tout un tas d'annonces plus ou moins encourageantes en matière d'exploration spatiale et de vols habités et considérant que cette année marque les 50 ans de la mission Apollo 8, la première mission habitée à avoir emmené des hommes jusqu'à notre satellite, j'ai pensé qu'il serait intéressant d'ouvrir un sujet pour discuter, débattre et échanger sur cette parenthèse enchantée de l'histoire spatiale que fut le programme Apollo (1961-1972).


Quarante-cinq ans après le retour sur la Terre des astronautes d'Apollo 17, que retenez-vous le plus de ces quelques voyages sur la Lune ? Que pensez-vous des personnes qui affirment que tout ceci n'a jamais eu lieu et n'était qu'une conspiration gouvernementale filmée par Stanley Kubrick dans la Zone 51 ? Qu'attendez-vous des prochains programmes qui doivent conduire des chinois, des indiens, des russes et des américains sur la Lune ? Pensez-vous que la Lune sera colonisée par l'Homme dans les prochaines décennies ?


PS : sans l'ombre d'un doute, je crois que l'on peut dire que le CPS sur la Lune est l'un des meilleures de la série 🙂 .


Normand de 24 ans passionné par les dinosaures, l’astronomie et l’histoire, fan de la saga Jurassic Park, de Dragon Ball et adepte de C’est Pas Sorcier depuis l’enfance.

Suis aussi l’un des seuls êtres humains sur cette planète qui se démènent encore pour qu’un Visiteurs 4 se fasse.

johnlemmon
Membre
Messages : 30

Reputation: 0
Re: L'épopée Apollo et l'exploration humaine future de la Lune
on: 19/06/2018

Je viens continuer ici notre dérive dans la conversation sur la planète X, je me suis tellement laissé emporter dans le flot du sujet que je n'avais pas vu que l'on partait en hors-sujet 😀


L'épopée du programme Apollo, que de frissons, la fusée la plus grande jamais construite, une prouesse pour l'époque et le tout au milieu d'une guerre froide. J'aurais aimé assister au décollage de la Saturne V d'Apollo 11 ! Remarque, vu l'engin, au décollage d'une Saturne V tout court ! Sentir la puissance par les vibrations et le bruit monstrueux ça doit en marquer plus d'un 🙂


Libre à chacun de croire ou ne pas croire, mais même si Stanley Kubrick était un grand réalisateur, il est difficile de trouver des preuves solides quant à l’existence d'un complot sur cet evènement. Les "preuves" et contre-preuves s'enchaînent là-dessus. Par contre que le gouvernement américain ai prévu un plan B pour ne pas perdre la face aux yeux du monde et surtout de la Russie à l'époque, pourquoi pas. Quoique les russes auraient pu voir la moindre bavure de la part des américains je pense…


Pour ce qui est de l'avenir, j'espère que des plans de cet envergure et même peut-être plus auront lieu, quel que soit la nation qui y prend part et pourquoi pas plusieurs d'entre-elles sur un projet commun ? Les télescopes sont pour le moment tournés vers Mars, mais les chinois développent leur station spatiale, d'ailleurs j'ai été surpris l'autre jour de croiser dans la rue sur des abri-bus des affiches parlant de cela :



Comme les autres agences spatiales sont en majorité tournées vers Mars, je pense que le prochain pays à poser le pied sur la Lune peut être la Chine. J'avoue ne pas savoir pour l'Inde où ils en sont et ce qui est prévu de leur côté 😮


Cachalot93
Membre
Messages : 55

Reputation: 0
Re: L'épopée Apollo et l'exploration humaine future de la Lune
on: 19/06/2018

Pour la véracité des missions américaines sur la Lune, on a jamais eu trop de raisons d'en douter, étant donné que les conspirationnistes n'ont jamais pu apporter une quelconque preuve de leur délire 😉 .


Je pense aussi que les soviétiques n'auraient pas manqué de le dénoncer si vraiment il y avait un doute sérieux. A l'époque, ils se sont juste contentés de dire "nous, ça ne nous a jamais intéressé, ils ont été bête ces américains de perdre autant d'argent là-dedans", surtout qu'après l'échec de leur programme, ils ont mis toutes leurs archives relatives à cela dans les tiroirs secrets. Ce n'est qu'en 1991, avec l'effondrement du régime communistes, que les historiens ont pu découvrir que non seulement, ils s'y sont intéressés mais qu'ils n'ont pas manqué de redoubler d'effort pour arriver sur notre bonne vieille Lune les premiers.


Donc OUI, les hommes sont bels et bien allés sur la Lune à plusieurs reprises entre juillet 1969 et décembre 1972. Ca c'est sûr pour tous les passionnés d'espace comme nous.



La Lune réunit toutes les qualités pour intéresser les grandes puissances d'aujourd'hui, ne serait-ce que parce que c'est beaucoup plus simple que la planète rouge. Pour les Indiens, on en sait trop rien : ils visent la Lune mais pour l'instant ils n'ont pas encore effectué de premier vol habité.


Mais avec le temps, ça arrivera surement.


Il faudra juste espérer que les programmes qui permettront d'aller de nouveau sur la Lune dans les prochaines décennies ne se termineront pas comme Apollo 🙂 .


Normand de 24 ans passionné par les dinosaures, l’astronomie et l’histoire, fan de la saga Jurassic Park, de Dragon Ball et adepte de C’est Pas Sorcier depuis l’enfance.

Suis aussi l’un des seuls êtres humains sur cette planète qui se démènent encore pour qu’un Visiteurs 4 se fasse.

johnlemmon
Membre
Messages : 30

Reputation: 0
Re: L'épopée Apollo et l'exploration humaine future de la Lune
on: 20/06/2018

Donc l'Inde émerge également dans le domaine du spatial, à son rythme ? Intéressant s'ils décident de s'orienter vers des vols habités, on ne sera jamais trop nombreux à tenter des vols habités pour pousser toujours plus loin nos limites, personnellement je pense que chaque pays est le bienvenue.Par contre il semblerait que les Etats-Unis et leur président ne voient pas cela de la même manière, avez vous vu cette histoire de "force spaciale" ?

Bon on peut imaginer que cela permette des vols habités et comme c'est militaire, d'avancer rapidement en matière de technos et de moyens financiers. Par contre le côté belliqueux, moyen moyen :/


Du côté des lanceurs, on a fait quelques progrès depuis l'arrêt d'Apollo, je n'arrive pas a me rendre compte de l'écart entre la fin du programme et nos capacités actuelles, mais peut être est-ce beaucoup plus abordable aujourd'hui qu'à l'époque pour la Lune, si l'on considère qu'aujourd'hui l'on peut financièrement espérer viser Mars…


Les médias parlent beaucoup d'entreprises travaillant à des solutions d'exploitation des ressources comme les astéroïdes, je ne sais pas quoi en penser… La première à récupérer du métal précieux ou non, fera effet boule de neige, mais je pense que les gouvernements et grandes instances financières vont rapidement parer ce genre de problème, on ne peut pas ramener plusieurs tonnes de platine et autre matière précieuse sur les marchés comme ça :/


Pour la Lune le cas est identique avec l'helium-3, c'est une carotte au bout du bâton pour relancer la conquête. Je pense surtout que pour des essais en vu de Mars la Lune pourrait être intéressante : simulation de déploiement de structures / collecte et de missions qui pourraient être portées sur Mars 😀


Cachalot93
Membre
Messages : 55

Reputation: 0
Re: L'épopée Apollo et l'exploration humaine future de la Lune
on: 20/06/2018

Trump veut dominer militairement l'espace, quand commenceront-ils la construction de l'étoile noire ? Aucune chance que les Etats-Unis deviennent les maitres de l'espace, il y en a déjà un et il s'appelle Freezer 😉 !


Au-delà de la blague, je dois dire que les annonces de Donald ne me donnent aucune excitation tant ça n'est qu'une énième promesse sur la question sans que jamais rien de concret ne se fasse. On remarquera d'ailleurs que le discours de Trump sur la question est quasiment du copier/coller de celui de Bush en 2004 : "Nous retournerons sur la Lune pour préparer les expéditions vers Mars et plus loin encore."


Qu'appellent-ils "beyond" ? Vénus, Jupiter, Saturne et Pluton ? Le voyage interstellaire ? La conquête de la galaxie ?


L'Amérique veut rêver qu'elle remportera tout… Mais les positions politiques changent et la priorité lunaire aura du mal à être conservée durant les mandats suivants. Tenez, Barack Obama a annulé en 2010 le programme lunaire Constellation de Bush au prétexte que ça coûtait trop cher en période de crise et que "la Lune, on y a déjà été" (mangez ça les conspirationnistes ^^ !).


On sait en plus que les deux partis n'ont pas la même vision des choses : les Républicains veulent la Lune tandis que les Démocrates veulent Mars (pour une fois ce sont les Républicains les plus raisonnables).


Que de nouveaux pays se tournent vers l'exploration lunaire est une excellente chose, cela prouve un minimum d’intérêt des puissances émergentes pour la science. La Chine, l'Inde et tous les autres pays qui pourront profiter de ces programmes seront les vrais leaders du vol habité.


Imaginez un partenariat entre l'agence spatiale chinoise et l'ESA : ça permettrait, sait-on jamais, qu'un français puisse marcher sur la Lune un jour. Ce serait la super-classe 🙂 !


Tout est à faire sur la Lune, surtout si l'on veut aller plus loin ensuite dans le Système solaire. Il faut bien apprendre tout ce qu'il faut quelque part. La Lune est seulement quatre fois plus petite que la Terre, 80 fois moins massive, une pesanteur seulement six fois plus faible. Elle est grande et la surface est diversifiée. Des missions de plus en plus longues permettront de tester toutes les inconnues que l'on devra surmonter avant de prendre la route de Mars.


Comment vit-on sur une astre pour de longues périodes ? Comment gère-t-on les astronautes sur le plan psychologique ? Comment fait-on de l'exploration à grande échelle ? Comment s'organise-t-on pour les communications ? Quelles conséquences physiques la micro-gravité aura-t-elle sur le corps humain ?


Toutes ces questions fondamentales n'ont pas eu de réponses avec Apollo, car il s'agissait de missions courtes et à petites échelles : on ne passait que quelques jours max seulement à la surface et les astronautes ne s'éloignaient pas du LM.


Et puis les découvertes sur la Lune en elle-même promettent d’être passionnantes et d'avoir des retombées intéressantes sur notre compréhension de la formation de la Terre et du Système solaire. Sans parler des tonnes d'échantillons qui pourront être ramenés sur le plancher des vaches.


Après, le rythme des missions spatiales habitées chinois est assez lent donc, vu l'argent que ça va coûter, il parait compliqué d'imaginer que l'on puisse assister à des missions suivant le rythme d'Apollo, avec deux missions lunaires par an.


Tant qu'il y aura un vrai programme qui va dans le bon sens, moi ça m'ira.


Et on continuera de pleurer encore un moment sur les mission étasuniennes Apollo 18, Apollo 19 et Apollo 20 qui ne se sont jamais faites en laissant la Lune abandonnée pour une bonne cinquantaine d'années sur une note tristement inachevée…


PS : comment faites-vous pour mettre une photo ou une image dans votre message, je n'y arrive pas moi ^^ ?


Normand de 24 ans passionné par les dinosaures, l’astronomie et l’histoire, fan de la saga Jurassic Park, de Dragon Ball et adepte de C’est Pas Sorcier depuis l’enfance.

Suis aussi l’un des seuls êtres humains sur cette planète qui se démènent encore pour qu’un Visiteurs 4 se fasse.

johnlemmon
Membre
Messages : 30

Reputation: 0
Re: L'épopée Apollo et l'exploration humaine future de la Lune
on: 21/06/2018

Certes mais si pendant son mandat les fonds alloués augmentes, peut être que ce sera profitable pour d'autres missions futures. Puis la Nasa doit être coincée entre son gouvernement face aux agences des autres pays, et les entreprises du privé qui essayent de grappiller les échelons pour rattraper le train en marche.


Au risque de ramasser un point Godwin, les républicains doivent s’intéresser à la face cachée de la Lune, ils doivent bien avoir un DVD d'Iron Sky (quel nanar) dans leur meuble télé 😛


Mais il y a tellement de planètes différentes en terme de masse, d'atmosphère… la Lune serait plus rentable qu'une station spatiale en terme de découvertes et d'appréhension pour les prochains vols habités et toutes les contraintes que vous soulevez, cependant serait-ce suffisant ? Même si nous avions un laboratoire sur chacune des planètes de notre système, il reste certainement des profils que l'ont ne pourra étudier qu'en dehors de celui-ci n'est-ce pas ?


Le voyage interstellaire, c'est encore un cran au dessus. Sortir de l'héliosphère me parait postérieur à la visite de chacune des planètes de notre Système et à une forte avancée dans les matériaux et systèmes de propulsion des navettes.


Avoir des astronautes français sur la Lune, c'est super, y parvenir grâce à l'association de plusieurs agences spatiales pour augmenter les capacités en terme de ressources pour mener à bien des missions de grande envergure, c'est encore mieux 😀 Après si la France reste copain-copain avec les USA, les relations politiques impacterons les agences et la Chine aura tendance à ne pas vouloir s'ouvrir pour collaborer. Mais si l'on joue intelligemment il serait intéressant de mettre à profil les compétences de chacun, pourquoi pas à terme l'objectif de pouvoir installer une petite station sur la Lune qui servirait de laboratoire aux deux parties à la manière de l'ISS 🙂


(Il suffit de mettre l'URL de l'image entre les balises, s'il s'agit d'une image sur votre ordinateur il faut auparavant l'héberger en ligne et récupérer le lien direct, il y pas mal de sites comme NoelShack pour ça 😉 )


Cachalot93
Membre
Messages : 55

Reputation: 0
Re: L'épopée Apollo et l'exploration humaine future de la Lune
on: 21/06/2018

Merci pour le tuyau 🙂 !


C'est vrai que les entreprises privées connaissent en ce moment un bel élan. Qui aurait parié dessus il y a dix ans ? Cela étant, aucune n'a encore réussi à effectuer un vol habité en orbite donc je trouve toujours qu'Elon Musk qui promet la Lune pour 2020, c'est carrément mettre la charrue avant les bœufs (t'as tout le temps, Elon, ne nous presse pas !).


Sur l'argent que ça coûte, pas sûr qu'une entreprise privée puisse les assumer. Mais ça change beaucoup le visage du secteur puisque avant, les entreprises privées n'étaient que sous-traitantes de la NASA et aujourd'hui elles tentent de se positionner comme de nouveaux partenaires potentiels.


De mémoire, Orion doit enfin voler l'année prochaine et un vol en orbite lunaire est semble-t-il déjà prévu pour 2023. Ça arrivera vite.


On parle des américains, des chinois et des indiens mais peut-être qu'après cinquante ans à tourner en rond autour de notre bonne vieille planète les russes voudront enfin réussir là où ils ont échoué 🙂 .


Plus que la face cachée de la Lune, les américains voudront surement coloniser les planètes et un astre en particulier pour lequel ils ont une affection spécifique, en plus de la volonté de vouloir sans cesse la réhabiliter aux yeux du monde (si vous voulez j'ai ouvert un sujet dessus il y a six mois) 😉 :



La Lune serait-elle suffisante ? Pour un bon départ au-delà de la banlieue de la Terre, je pense que oui. Mais clairement, vu la diversité des objets du Système solaire, il y a tellement d'astres qui méritent qu'on s'y installe pour les étudier de plus près que la Lune risque d’être vite "obsolète", bien que la grande majorité des satellites des planètes ne présentent pas tellement de différences notables avec notre Lune. Hormis le fait qu'une fois qu'on arrive dans le domaine des géantes Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune les lunes sont en glaces et non pas en roche, elles sont toutes ou presque dépourvues d'atmosphères et cratérisées.


Les satellites des régions peu dangereuses ont cet intéret qu'ils peuvent autant servir à une colonisation qu'à une exploration plus simple et épisodique du système de la planète. Et puis certaines représentent déjà un bon bout de terrain, donc il y a de quoi explorer.



Pour le voyage interstellaire, il faudrait déjà se mettre d'accord sur le moment à partir duquel on considère que l'on est sorti du Système solaire. Vous citez l'héliosphère, au-delà de laquelle on entre dans le milieu interstellaire, et que la NASA retient pour justifier le fait que Voyager 1 soit bien le premier objet de fabrication humaine à être sorti du Système solaire. Or, si l'on est bien dans le flux d'éléments des étoiles qui prend le dessus sur l'influence magnétique du Soleil, son influence gravitationnelle s'étend, elle, beaucoup plus loin.


On connait d'ailleurs déjà des objets (Sedna et compagnie) qui peuvent atteindre au point maximum de leurs orbites des distances nettement plus éloignées que les limites de l'héliosphère : celle-ci se termine vers 120/130 unités astronomiques tandis qu'au cours de ses quelques 12 500 années de révolutions autour du Soleil, Sedna peut atteindre les 950 UA.


En principe, les astronomes disent qu'on considère que tant qu'un objet est attiré par le Soleil et tourne autour de lui, il fait parti du Système solaire. Donc suivant cette logique, notre système fait dans les 1 à 2 années-lumière de rayon, jusqu'aux limites du nuage d'Oort. On est pas près d'en arriver là ^^ !


Pour la station sur la Lune, il faudra qu'elle serve un peu plus que l'ISS car si on y regarde, le bilan scientifique de la station n'est pas énorme non plus malheureusement. On a vu que l'Homme peut tenir des voyages de longues durées dans l'espace mais ce n'est qu'à 400 kilomètres au-dessus de nos têtes. Pour aller plus loin, ça risque d’être nettement plus compliqué.


Surtout qu'avec la Lune, vu qu'elle n'est qu'à quatre jours, on peut se permettre d'avoir des conditions de vie spartiates pendant le voyage aller/retour. Pour Mars, il faudra un vaisseau du gabarit de l'ISS, rien que ça fait exploser le budget, à moins qu'un même vaisseau puisse servir pour plusieurs missions martiennes mais puisqu'elles dureront au moins deux ans.


A la limite, pour que l'exploration continu dans le bon sens, on a peut-être intérêt à laisser faire la compétition ("les chinois sont sur Mars, il faut qu'on aille sur Jupiter pour les battre !" 😉 .


En reprenant un peu plus espoir, on peut se dire que ça repart enfin dans la bonne direction, vers ce qui n'aurait jamais dû être interrompu après Apollo 17.


Normand de 24 ans passionné par les dinosaures, l’astronomie et l’histoire, fan de la saga Jurassic Park, de Dragon Ball et adepte de C’est Pas Sorcier depuis l’enfance.

Suis aussi l’un des seuls êtres humains sur cette planète qui se démènent encore pour qu’un Visiteurs 4 se fasse.

johnlemmon
Membre
Messages : 30

Reputation: 0
Re: L'épopée Apollo et l'exploration humaine future de la Lune
on: 26/06/2018

C'est sûr que pour 2020, mis à part exercer une pression énorme sur les employés, c'est beaucoup trop précipité. Mais oui, des entreprises du privé qui commencent à monter au niveau des agences spatiales publiques c'est impressionnant, surtout que sur une échelle de temps ça a été plutôt rapide je trouve pour un des secteurs les plus chers à développer et les moins rentables financièrement parlant (sauf si on parle de potentiel). Et je pense que le privé peut très bien assumer des coûts aussi importants, d'un part parce que ces entreprises essaient de les réduire un maximum, mais également parce qu'aujourd'hui on connait des entreprises telles que Microsoft qui ont un chiffre d'affaire plus important que le PIB de certains pays. Ces entreprises disposent d'une plus grande marge de manœuvre qu'avant et de plus en plus de fenêtres s'ouvrent pour elles. D'autant plus qu'elles continuent de travailler pour les agences, donc sur des contrats qui je pense leurs sont rentables.


Et les russes ne sont-ils pas ceux à qui l'on confie les vols habités actuellement pour l'ISS ? Ils ont de l'expérience et de l'ancienneté, je pense aussi qu'ils peuvent reprendre de l'élan pour les années à venir.


Un bon bout de terrain c'est certain, et je pense que ce serait bénéfique pour la société sur beaucoup de points. Quid de la masse d'emplois qui serviront à cet exploration, des concepteurs jusqu'aux pionniers et pilotes qui prendront part aux mission. Admettons que nous puissions vivre ailleurs que sur Terre, je veux dire avec une durée de vie correcte et sans problèmes de santé générés par les radiations et compagnie… Cela pourrait permettre de palier à la croissance et réduire la population sur la Terre, donc pérenniser l'écosystème terrestre.

Bon, je parle de maximum 2000 humains sur les 500 prochaines années, après tout c'est un des défis majeurs auxquels on est confrontés aujourd'hui et je ne pense pas que l'on puisse tout régler en une seule révolution technologique et en 50 ans. Mais à long terme, cela pourrait être une question vitale si elle ne l'est pas déjà.


Je pense que l’intérêt pour l'héliosphère est que c'est l'étape pendant laquelle l'objet en question se prend dans la figure de nouvelles particules et subit des violences "climatiques", alors que l'on sait que pour l'attraction du Soleil, s'il n'y en a pas c'est peut être même plus supportable que lorsque qu'elle est présente. 😀


Mais de ce point de vue, l'attraction nous permet de revendiquer plus de territoire que l'héliosphère, c'est intéressant si l'on est un milliardaire président protectionniste 😛


Je ne connait pas le degrés d'"usure" dans un environnement spatial. Je veux dire s'il est plus difficile d'entretenir une navette qui subit des décollages pendant 10 ans ou un vaisseau à proportions identiques qui subit des voyages dans l'espace entre deux planètes pendant 10 ans. Je pense que l'ISS nous a au moins permit de collecter suffisamment d'informations pour répondre à cette question et faire une recherche pour trouver la meilleure des solutions.


Mais oui l'ambition est toujours clé dans ce genre d'aventure, en se forçant à dépasser les objectifs on les atteins parfois plus rapidement où même sans s'en rendre compte. Et c'est vrai pour d'autres choses que la conquête de l'espace 😀


J'espère aussi que le paysage économique et politique d'aujourd'hui est plus propice à ce que cette épisode dure plus longtemps que l'épopée Apollo. 🙂


Cachalot93
Membre
Messages : 55

Reputation: 0
Re: L'épopée Apollo et l'exploration humaine future de la Lune
on: 26/06/2018

Après, il faut aussi le dire, l'héliosphère et l'entrée dans le milieu interstellaire est très gratifiante pour nous autres, êtres humains qui vivons au début du XXe siècle : Voyager 1 est déjà parvenu à dépasser cette limite, Voyager 2 n'en est plus très loin et ce sera ensuite le tour de Pioneer 10 et Pioneer 11.


Et si l'on se place sur l'échelle de plusieurs décennies, New Horizons devrait passer aussi cette limite dans les années 2040 (mais pour l'instant il lui faut encore réussir le survol de l'objet transneptunien 2014 MU69 entre les fêtes de fin d'année 2018 et le nouvel an 2019).



On commence tout juste à expérimenter cette zone donc il se peut qu'un de ces jours, lorsque l'on progressera vraiment en propulsion (trente-cinq ans de voyage c'est un poil trop long tout de même ^^), on pourra y expédier plus de sondes, qui auront spécifiquement pour but d'étudier ce qui se trouve dans ce milieu interstellaire 🙂 .


Pour en revenir à une région plus proche de chez nous, il me semble (si je ne dis pas de betises) que le Soyouz était dérivé de Zond, la capsule spatiale soviétique conçue pour effectuer un survol de la Lune. D'ailleurs, les soviétiques avaient réussi à en faire un inhabité, puis un second avec des tortues à bord.


Si on veut des chiffres sur l'emploi créé, les retombées d'Apollo tournaient autour de 140 000 emplois concernés de près ou de loin pour le développement du programme. C'est d'ailleurs en partie ce qui a conduit à la création de la navette : comme l'administration Nixon a laissé tomber le programme Apollo en 1970, il a bien fallut trouver quelque chose pour ne pas engendrer une explosion du chômage des ingénieurs et la faillite de toutes les sociétés sous-traitantes impliquées sur Apollo.


Bon, après, les mecs ont un peu pris leurs rêves pour une réalité avec la navette. Challenger et Columbia les ont tragiquement fait redescendre sur Terre.


Pour le développement des habitats sur les astres, ben, honnêtement, je ne sais pas trop. Tout dépendra à quel moment tout ça se fera. On peut parier que la technologie de l'an 2193 (chic, ce sera mon bicentenaire ^^ !) permettra aux astronautes de cette époque lointaine de vivre nettement plus confortablement sur la Lune, Mars, Titan, Vénus et/ou Pluton que les astronautes d'aujourd'hui 😉 .


Si ça se goupille bien, que l'économie spatiale part dans la bonne direction et que c'est suffisamment accessible pour le plus grand nombre, nulle doute que l'on pourrait avoir nettement plus que 2000 humains et ce bien avant les 500 prochaines années.


Personnellement, j'aime bien cette idée de SF des cités sous cloches, ce qui permettrait de terraformer non pas toute une planète (trop long, trop dur, trop problématique ne serait-ce que sur le plan éthique) mais une petite zone dans laquelle les astronautes pourraient vivre aussi bien que s'ils étaient sur Terre. Des oasis d'eau, de vies, d'activité et de verdure au milieu des cratères lunaires.


Il y a beaucoup de scepticisme sur la colonisation de l'espace, même sur un futur lointain, comme en témoignent les vidéos de youtubers d'astronomie comme Stardust ou Astronogeek. Moi j'aime bien la vision des choses de Stephen Hawking. L'exploration est dans notre nature profonde, c'est bien pour ça qu'on fait de la science d'ailleurs (mais je ne vais pas partir dans une tirade misanthrope sur tous les gens stupides qui considèrent que "c'est des conneries", "ça ne sert à rien", "c'est de l'argent foutu par les fenêtres" et autres fadaises de mous du bulbe dans ce genre là, ce serait un peu trop long).


D'autre part, c'est essentiel je pense à la survie de l'espèce humaine. Comme le dit Stephen Hawking, vu le nombre de dangers cosmiques qui pourraient anéantir l'Humanité sur Terre en un clin d’œil, la colonisation spatiale offre de meilleures chances de survies. En somme, ce serait bête de conserver tous les œufs dans le même panier, fut-il aussi grand et vivable que notre bonne vieille Terre.


Même si le contexte de notre époque ne me pousse pas à l'enthousiasme, si on se place sur l'échelle du millénaire, là oui, sur une durée pareille, j'espère bien que nos descendants ne se contenteront pas d'une boite aussi petite que la Terre, la Lune et Mars, j'ose croire que d'ici l'an 3000 toutes les planètes principales (Pluton et Éris incluses) auront reçu la visites des Hommes 🙂 .


Mais je crains hélas toujours que notre contexte actuel ne soit pas le plus propice possible. Même pour des économies qui tendent à se remettre en forme, la Lune et Mars risquent de faire beaucoup. Quand les Etats-Unis et/ou la Chine auront réussi à maîtriser la technologie nécessaire à l'élaboration d'un programme d'exploration habitée de Mars viable, ne peut-on pas craindre que toutes les ressources se tournent vers cet objectif, délaissant de nouveau la Lune pour un certain temps.


Cela dit, si on se met à rêver un peu, on peut se dire que les infrastructures internationales pourraient servir à de nouvelles nations qui auraient les moyens de se rendre sur la Lune.


Mais derrière tout ça, il y a aussi le problème de décalage technologique qui risque de bien se poser. Pourrait-on vivre dans un monde où une partie de l'Humanité parvient à exploiter et à vivre dans l'espace alors que l'autre partie n'a déjà pas les moyens de subvenir à ses besoins élémentaires ? L'Afrique, autant émergente que l'on voudrait qu'elle soit, n'a pour l'instant jamais réussi à mettre sur pieds un programme d'exploration important. Pas de sondes et encore moins d'astronautes.


Vu ce qui s'annonce pour la Terre avec le dérèglement climatique et une situation démographique de plus en plus compliqué, les pays du Sud ne devraient pas être laissé sur la touche pour qu'ils se contentent de regarder à la télé ce que font les autres nations plus développées.


Enfin, on est porté par la fameuse phrase de Konstantin Tsiolkovski : "la Terre est le berceau de l'Humanité mais on ne passe pas toute sa vie dans son berceau" 🙂 .


Normand de 24 ans passionné par les dinosaures, l’astronomie et l’histoire, fan de la saga Jurassic Park, de Dragon Ball et adepte de C’est Pas Sorcier depuis l’enfance.

Suis aussi l’un des seuls êtres humains sur cette planète qui se démènent encore pour qu’un Visiteurs 4 se fasse.

Cachalot93
Membre
Messages : 55

Reputation: 0
Re: L'épopée Apollo et l'exploration humaine future de la Lune
on: 5/07/2018

Pour ceux qui en douteraient encore, voici la preuve ULTIME que l'Homme a bel et bien marché sur la Lune :



Normand de 24 ans passionné par les dinosaures, l’astronomie et l’histoire, fan de la saga Jurassic Park, de Dragon Ball et adepte de C’est Pas Sorcier depuis l’enfance.

Suis aussi l’un des seuls êtres humains sur cette planète qui se démènent encore pour qu’un Visiteurs 4 se fasse.

Pages : [1] 2
WP Forum Server by ForumPress | Lucid Crew
Version : 1.8.2 ; Page chargée en 0.062 secondes.