Le Forum L’Esprit Sorcier

Invité  

Welcome Guest, posting in this forum requires vous enregistrer.

Pages : [1]
Sujet :50 ans des missions Apollo : les images de l'épopée
Cachalot93
Membre
Messages : 88

Reputation: 0
50 ans des missions Apollo : les images de l'épopée
on: 24/12/2019

Cette année 2019 touche à sa fin et elle aurait été marquée par le cinquantième anniversaire des premiers pas de l'Homme sur la Lune, effectués comme vous le savez tous par Neil Armstrong et Buzz Aldrin lors de la mission Apollo 11, en juillet 1969. Cinq des six autres missions réussies qui suivront feront de même jusqu'en décembre 1972, donnant lieu à l'une des plus grandes épopées de tous les temps et qui changea beaucoup de notre vision du satellite de la Terre par ses résultats scientifiques.


Ce fut beaucoup moins mis en avant puisque étant un moins bon souvenir pour les passionnés d'astronautique mais 2019 fut aussi le 45e anniversaire de l'abandon du programme N1-L3, l'équivalent soviétique du programme Apollo, qui faute de moyens, de temps et d'organisation ne parvint pas hélas à déposer des cosmonautes sur la Lune dans les années 1970.


Et puisque nous sommes aujourd'hui le 24 décembre, c'est aussi un nouvel anniversaire pour Apollo 8, la première mission à emporter des êtres humains jusqu'à la Lune.


L'année 2019 fut également de façon plus générale celle de l'accélération des ambitions lunaires chez les grandes puissances spatiales, à commencer par les Etats-Unis qui travaillent désormais d'arrache-pied sur leur programme Artémis qui doit effectuer le septième débarquement humain sur la Lune d'ici quatre ans, tandis que dans le même temps la Russie et la Chine visent le même objectif pour l'horizon 2030.


En bref, pour clôturer cette année 2019 placée sous le signe de l'astre lunaire, j'ai pensé qu'il serait intéressant de revenir dans ce petit sujet sur l'épopée Apollo grâce à des photos et images des sept missions lancées pour faire marcher des hommes sur notre satellite.



Comme j'ai déjà démarré il y a presque deux ans un sujet sur l'exploration de la Lune, nous nous contenterons ici de seulement partager des photos et images de l'épopée lunaire américaine de la période 1969-1972 🙂 .


APOLLO 11 (juillet 1969)


Après les succès des missions Apollo 7 (test en orbite terrestre du module de commande), Apollo 8 (test du module de commande en orbite autour de la Lune), Apollo 9 (test du module lunaire en orbite terrestre) et Apollo 10 (test du module lunaire en orbite autour de la Lune), la décision est prise : Apollo 11 sera la première mission à tenter de se poser sur l'astre. Le succès sera au rendez-vous et les huit jours que dureront la mission entreront dans l'Histoire.


Les marcheurs lunaires de la mission Apollo 11, Neil Armstrong (à gauche) et Edwin "Buzz" Aldrin (à droite) :



Armstrong fait le premier pas sur le sol lunaire et prononce cette phrase historique, "c'est un petit pas pour un homme mais un bond de géant pour l'Humanité" :



Première chose à faire pour Armstrong avant que Buzz Aldrin le rejoigne : récolter des pierres lunaires au cas où un départ précipité serait décidé.



Vingt minutes après Armstrong, Aldrin descend à son tour sur la surface de la Lune :



Moment fort pour les américains, le moment où les deux astronautes plantent – non sans mal – la bannière étoilée dans la poussière lunaire :



Image parmi les plus mythiques de l'histoire spatiale, Aldrin se tennt à coté du drapeau étasunien :



Petite promenade en bondissant pour Buzz Aldrin :



Aldrin s'éloigne un peu pour déposer des instruments scientifiques :



Aldrin photographié par Armstrong qui se reflète dans la visière de l'astronaute :



Après deux heures et demi de balade dans la Mer de la Tranquillité, Armstrong et Aldrin rentrent dans le module lunaire. Quelques heures plus tard, ils quittent la surface et rejoignent Michael Collins, restés pendant tout ce temps seul dans le module de commande en orbite autour de la Lune. Quelques jours plus tard, les héros sont de retour et reçoivent la visite du président Richard Nixon. Puis vient le temps d'une immense parade à New York :



APOLLO 12 (novembre 1969)


Après le triomphe d'Apollo 11 vient le temps de commencer l'exploration scientifique à proprement parler. Le programme Apollo compte dix missions lunaires prévues au total et la deuxième part à son tour pour la Lune quatre mois à peine après la promenade historique de Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Cette fois-ci, direction l'Océan des Tempêtes où les astronautes qui se poseront devront rendre visite à la sonde Surveyor 3, posée là depuis deux et demi.


Les deux marcheurs de cette mission Apollo 12 sont Pete Conrad (à droite) et Alan Bean (à gauche) :



Avec leur camarade Dick Gordon, ils partent pour la Lune le 14 novembre 1969. Le décollage est marqué notamment par la présence pour l'occasion du président des Etats-Unis Richard Nixon mais surtout par le mauvais temps : la foudre s'abat deux fois sur la fusée. Mais tout se passe bien et les astronautes se posent sans encombre sur l'astre. Cerise sur le gâteau, ils parviennent à poser le module lunaire encore plus près de la cible que prévu.


Pete Conrad entamant sa descente de l'échelle du module lunaire :



Alan Bean descend à son tour du module lunaire :



Le désormais traditionnel plantage du drapeau sur la Lune :



Conrad rejoint la sonde Surveyor 3 et une caméra de l'engin sera ramenée sur la Terre :



Mission accomplie pour Apollo 12 qui prouve que l'on peut réussir à effectuer un atterrissage de précision. Parmi les bémols à noter, on peut citer le fait que la caméra de télévision qui devait retransmettre en direct depuis la surface lunaire fut cassée malencontreusement par les astronautes.


APOLLO 13 (avril 1970)


Après les succès d'Apollo 11 et 12, un fort désintérêt s'installe dans l'opinion publique américaine. Conquise deux fois de suite, la Lune ne fait plus rêver et ce d'autant plus que la course avec l'URSS étant définitivement gagnée. De ce fait, la classe politique américaine estime qu'il est temps d’arrêter de financer le programme lunaire, considéré comme étant une folle dépense désormais inutile. Du fait de coupes budgétaires, la NASA doit se résoudre à annuler la dernière mission prévue, Apollo 20.


Mais qu'importe, il reste encore sept missions en développement plus ou moins avancé début 1970 et la première d'entre elle doit marquer une nouvelle étape de l'exploration lunaire. La mission Apollo 13 doit se poser sur un site un peu plus accidenté que les deux missions précédentes, à savoir les environs du cratère Fra Mauro dont les géologues attendent beaucoup.


Les deux astronautes qui doivent effectuer cette troisième marche sur la Lune sont James Lovell (à gauche) et Fred Haise (à droite) :



Quelques images de la préparation de cette marche lunaire d'Apollo 13 :



Comme on le sait, la mission ne se passera malheureusement pas comme prévue : deux jours après le départ de la Terre, un réservoir d'oxygène explose et entraîne une longue série de problèmes techniques. L'atterrissage sur la Lune doit être annulé et les astronautes sont en grand danger.


Les dégâts sur le module de service :



Pour revenir en bonne condition sur Terre, la mission Apollo 13 doit contourner la Lune :



Finalement, après bien des péripéties, les trois astronautes reviennent vivants sur la Terre. Malgré l'échec de la mission Apollo 13 qui ne parvint pas à se poser sur la Lune, ils sont reçus par le président Nixon et leur périple reste dans les mémoires.



APOLLO 14 (février 1971)


Après l'accident d'Apollo 13, l'administration Nixon décide que le programme lunaire doit continuer encore un peu, bien qu'il lui soit affligé de nouvelles coupes budgétaires. En conséquence les missions Apollo 18 et Apollo 19 sont annulées, malgré le fait qu'une partie des infrastructures sont déjà en fabrication.


Apollo 14 part pour la Lune plus tard que ce qui était originellement prévu mais se pose normalement dans la région Fra Mauro, au départ désignée pour Apollo 13.


Les deux marcheurs lunaires de cette mission sont Alan Shepard (à droite) et Edgar Mitchell (à gauche) :



Mitchell devient le sixième homme à poser le pied sur la Lune :



Les deux astronautes s’apprêtent à planter le troisième drapeau américain sur la Lune :



Shepard pose à coté du drapeau américain :



Shepard préparant une expérience :



La célèbre partie de golf :



APOLLO 15 (juillet-août 1971)


Après le succès d'Apollo 14, il est temps pour la NASA de mettre les moyens pour une exploration de la Lune la plus scientifique possible car il ne reste plus que trois missions avant la fin du programme. Ce sera le but premier d'Apollo 15.


Les deux marcheurs lunaires de cette quatrième mission à poser des hommes sur la Lune sont David Scott (à gauche) et James Irwin (à droite) :



Irwin saluant le drapeau américain :



Mise en route de la première voiture lunaire, qui permet de s'éloigner du point d'atterrissage et donc d'étendre la zone d'exploration des astronautes :



Vue du LM dans le paysage lunaire du Mons Hadley :



Vérification d'une hypothèse de Galilée du début du XVIIe siècle voulant que dans le vide la gravité est la même pour tous les objets, ici un marteau et une plume :



David Scott et le rover lunaire près d'une faille :



APOLLO 16 (avril 1972)


Avant-dernier vol du programme lunaire, Apollo 16 fait encore un pas de plus dans l'exploration scientifique de la Lune.


Les deux astronautes qui se posent sur la Lune en ce mois d'avril 1972 sont John Young (à gauche) et Charles Duke (à droite) :



Notons que Ken Mattingly qui était le pilote du module de commande d'Apollo 13 prévu au départ avant d’être remplacé fut finalement à ce poste sur cette mission Apollo 16.


Duke avec le rover lunaire :



Le salut bondissant de John Young au drapeau américain :




Une petite gaffe : John Young met les pieds dans une station scientifique et arrache des fils :




APOLLO 17 (décembre 1972)


Enfin est venu le temps de la dernière mission, Apollo 17. Devant dépasser tous les records établis par les missions précédentes, Apollo 17 doit permettre aux astronautes de passer trois jours sur la Lune et d'en rapporter une centaine de kilogrammes de roches. Il s'agit pour la NASA et la communauté scientifique américaine de tirer le maximum de ce dernier vol.


Les deux marcheurs lunaires de ce vol sont Eugene Cernan (à gauche) et Harrison Schmitt (à droite). Ils savent qu'ils seront les derniers êtres humains avant très longtemps qui marcheront sur la Lune.



Cernan devant le drapeau américain :



Harrison Schmitt, le seul géologue à avoir posé le pied sur la Lune, prélevant un échantillon :



Panorama du point d'atterrissage de la mission :



Cernan regagnant le LM en bondissant et en chantant :



Cernan dévoilant une plaque commémorative portant la mention "Ici, l'Homme a terminé sa première exploration de la Lune. Décembre 1972. Puisse l'esprit de paix dans lequel nous sommes venus se répandre sur toute l'Humanité. Bonne chance à l'équipage d'Apollo 17."




Récupération des astronautes d'Apollo 17. La fin d'une époque.



Avant de terminer n'oublions pas non plus les pilotes des modules de commandes, qui n'ont certes pas marché sur la Lune mais sans qui ces missions n'auraient pas été possible :



Et enfin, terminons cette évocation des missions lunaires Apollo par une dernière image. En 1999, à l'occasion du tournage d'un des meilleurs épisodes de C'est Pas Sorcier, le journaliste Fred Courant observe depuis une lunette de l'observatoire de Haute Provence la région lunaire Fra Mauro, où se sont posés les astronautes d'Apollo 14 vingt-huit ans plus tôt 🙂 …



Normand de 25 ans passionné par les dinosaures, l’astronomie et l’histoire, fan de la trilogie Jurassic Park, de Dragon Ball et adepte de C’est Pas Sorcier depuis l’enfance.

Suis aussi l’un des seuls êtres humains sur cette planète qui se démènent encore pour qu’un Visiteurs 4 se fasse.

Pages : [1]
WP Forum Server by ForumPress | Lucid Crew
Version : 1.8.2 ; Page chargée en 0.023 secondes.