Le Forum L’Esprit Sorcier

Invité  

Welcome Guest, posting in this forum requires vous enregistrer.

Pages : [1]
Sujet :Le vaccin contre la grippe.
Analyseur
Membre
Messages : 9

Reputation: 1
Le vaccin contre la grippe.
on: 12/10/2015

L'an dernier, le virus a contribué à une surmortalité record de 18317 décès en France, les plus de 65 ans ont représenté 90% des décès supplémentaires, l’efficacité du vaccin n'avait pas été à la hauteur puisque le virus de type A (H3N2) avait muté tardivement et était devenu dominant en très peu de temps.


Cette année, les spécialistes promettent une efficacité de 70% pour cette nouvelle campagne de vaccination qui démarre aujourd'hui, pourtant, selon plusieurs sondages, la population dans son ensemble reste hostile à ce vaccin, 7 Français sur 10 n'envisagent pas de se faire vacciner !


* Que pensez-vous de cette tendance à la baisse ?

* Et vous, que ferez-vous cette année ?


Tous les sujets qui touchent à la science me passionne.

chewba
Membre
Messages : 5

Reputation: 2
Re: Le vaccin contre la grippe.
on: 13/10/2015

Le problème avec le vaccin de la grippe c'est qu'il est élaboré en fonction du virus dans sa forme dans l'hémisphère sur soit en été pour nous. Or durant les quelques mois entre l'été et l'hiver le virus peut muter et donc rendre le vaccin inutile.


Dire que l’efficacité sera de 70% signifie que pour 30% des gens vacciné, l'infection sera par un mutant, c'est à dire que le virus aura changée et ne sera plus reconnue par le corps humain.


Je pense que la population est hostile car l'année dernière les chercheurs se sont rendus compte d'une importante mutation tardivement, et donc ils ont du refaire le vaccin rapidement et le virus n'était pas assez affaiblit, donc il rendait un peu malade.


Ne fesant pas partie des population à risque, et n'aimant pas les piqûres je pense pas me faire vacciner.


Savais-vous si la sécurité sociale rembourse toujours le tamiflux quand on est malade? car ce médicament, de par son fonctionnement, est inutile quand on est infecter.


étudiant en M2 chimie synthèse

Pierre
Membre
Messages : 11

Reputation: 0
Re: Le vaccin contre la grippe.
on: 14/10/2015

Il n'est pas question de remettre en cause l'efficacité et le sérieux des chercheurs dans l'élaboration des vaccins. Mais je pense qu'on a tendance à vouloir se débarrasser d'un moustique à coup de bazooka.


Il y a un certain nombre de mesures simples et intelligentes pour se protéger des infections notamment en renforçant nos défenses immunitaires. A mon avis, si on commençait tous par manger de manière équilibrée, faire une activité physique régulière, bien se couvrir, se laver suffisamment les mains, etc… on aurait déjà fait un grand pas.


Du point de vue des politiques de santé, mon propos n'est absolument pas contradictoire. Prenons l'exemple de la directive HAS de l'année dernière sur la polymédication des personnes âgées [1] préconisant un allègement des listes de médicaments au profit d'une meilleure éducation thérapeutique.


Le médicament est un outil comme il y en a d'autres, et ne doit pas représenter une fin en soit. On oublie facilement les multiples mesures et réflexes qu'on peut prendre dans la vie de tous les jours.


Citation de chewba Le 13/10/2015

Savais-vous si la sécurité sociale rembourse toujours le tamiflux quand on est malade? car ce médicament, de par son fonctionnement, est inutile quand on est infecter.


A priori, il doit être remboursable à 30 % sur prescription du médecin: http://www.eurekasante.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gp814-TAMIFLU.html

Par contre t'as l'air de t'y connaitre toi, tu pourrais nous expliquer pourquoi il ne sert à rien une fois infecté?


[1] : Consommation Médicamenteuse chez le Sujet Agé : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/pmsa_synth_biblio_2006_08_28__16_44_51_580.pdf


Jaekkerys
Membre
Messages : 4

Reputation: 0
Re: Le vaccin contre la grippe.
on: 15/10/2015

Je suis d'avis que se faire vacciner c'est un peu comme aller voter (oui bon je sais l'exemple aurait pu être meilleur), il y en aura plein qui diront qu'ils ont la flemme de le faire.


Il y a aussi le problème de la mutation évoqué plus haut. Que le virus mute tôt ou tard, le mutant aura une plus grande capacité à se développer et pourra se répandre beaucoup plus vite, le virus étant très contagieux. A ce problème se rajoute aussi les différentes sensibilités des personnes. Vous verrez toujours quelqu'un qui attrapera la grippe tous les ans malgré le vaccin et d'autres qui ne tombent que très peu malade malgré le contact régulier à des personnes malades (ça peut stimuler le système immun me direz vous mais il y a toujours le premier contact qui devrait faire effet).


Après chez les personnes âgées, le vaccin est quasi systématique lors des visites chez le médecin si je me rappelle bien.


20 ans, étudiant en agronomie et en industrie alimentaire

truffier22
Membre
Messages : 3

Reputation: -1
Re: Le vaccin contre la grippe.
on: 25/10/2015

Je pense que les vaccin on ne peut jamais prédire totalement si le vaccin sera totalement efficace.

Je demande votre avi.


chewba
Membre
Messages : 5

Reputation: 2
Re: Le vaccin contre la grippe.
on: 20/11/2015

Citation de Pierre Le 14/10/2015


Par contre t'as l'air de t'y connaitre toi, tu pourrais nous expliquer pourquoi il ne sert à rien une fois infecté?



Pour étudier l’action du tamiflux, il faut rappeler que ce virus à besoin de notre corps pour se diviser rapidement, c'est-à-dire se reproduire. Mais avant de pouvoir utiliser notre corps, du moins nos cellules, le virus doit entrer dans celles-ci. La phase de pénétration des cellules correspond à la période d’incubation. C’est la première phase de l’infection (ou maladie), lors de cette phase on est porteur saint, c’est-à-dire qu’aucun symptôme n’est présent.

Lors de cette phase, le virus va devoir passer différentes parois (par exemple par une contamination orale, le virus traversera la paroi intestinale, sanguine, cellulaire, etc). Pour passer ces parois, il existe deux techniques principales, la diffusion passive et l’utilisation de canaux. Bien sur, je parle de manière générale, le passage de chacune des membranes sera plus ou moins difficile, par exemple la paroi intestinale est beaucoup plus perméable que la paroi cellulaire.

La diffusion passive :

Elle correspond au passage de la paroi (ou membrane dans le cas des cellules). Pour passer la membrane cellulaire le virus devra se faufiler dans la bicouche lipidique. Cette couche est contient de trois parties principales (si vous cherchez une image de bicouche sur Google vous comprendrez mieux).

La première partie est un alignement de têtes hydrophiles des lipides, cette partie est à l’interface avec l’extérieur de la cellule, et « aime » l’eau. La deuxième partie est un alignement de chaîne hydrophobe, cette partie « n’aime » pas l’eau, et à des propriétés différente à la couche précédente. La troisième partie est semblable à la première partie, la seule différence est qu’elle est au contacte de l’intérieur de la cellule.

Pour utiliser la diffusion passive le virus devra changer ses propriétés. C'est-à-dire que pour l’extérieur et l’intérieur de la cellule, le virus devra être soluble dans l’eau, tandis qu’au sein de la bicouche le virus devra être soluble dans l’huile. Ce changement va rendre le passage difficile. De plus, les lipides qui composent la membrane sont proches, et le virus devra « pousser » les autres molécules, ce qui rend le déplacement lent (comme se promener dans le métro à l’heure de pointe). Ainsi on comprend bien que cette diffusion est lente.

Transport actif

Le transport actif est l’utilisation de canaux. Ces canaux sont en réalité des protéines de passage, elles vont grâce à des interactions entraîner un composé de l’extérieur vers l’intérieur. Les interactions seront, par exemple, une charge positive qui attire une charge négative et inversement (il existe beaucoup d’interaction différentes mais celles qui sont décrites sont les plus présentes).

Ce transport va permettre un passage rapide. Cependant à l’entrée de ce passage un système de reconnaissance doit limiter le passage dans cette protéine, le système de reconnaissance doit normalement limiter les entrées aux composés essentiels à sa survie. Le virus de la grippe a réussi à « piéger » une protéine de passage et l’utilise pour rentrer dans la cellule.

Une fois rentré dans la cellule, le virus peut se multiplier, et à partir d’un certain nombre de virus les symptômes apparaissent et on entre dans la phase de lutte. Cette phase comprend de nombreuses choses que je ne connais pas, mais pour mieux lutter contre la maladie le corps augmente sa température d’où la fièvre.

Concernant le Tamiflux, il va se fixer à une partie du virus (appelée site actif), et la principale conséquence est la modification de la partie qui est reconnu par la protéine de passage. Ainsi, la principale utilité du Tamiflux est d’empêcher le virus de rentrer dans les cellules. Or si le médicament est pris après la déclaration des symptômes, le virus est déjà présent dans les cellules. Il serait mieux adapté de prendre le médicament lors de la période d’incubation, mais cette période est impossible à connaitre.

Je suis désolé pour le temps de réponse mais je suis un peu tombé malade, et j’ai des quelques difficultés à écrire une longue explication tout en restant clair. D’ailleurs j’espère que vous allez réussir à comprendre.


étudiant en M2 chimie synthèse

Marvyn
Membre
Messages : 7

Reputation: 0
Re: Le vaccin contre la grippe.
on: 21/08/2016

En général, si un médicament est remboursé c'est qu'il n'est pas inutile. Il y a surement une étude qui a démontré que c'était efficace sur certaines personnes


Pages : [1]
WP Forum Server by ForumPress | Lucid Crew
Version : 1.8.2 ; Page chargée en 0.055 secondes.