Le Forum L’Esprit Sorcier

Invité  

Welcome Guest, posting in this forum requires vous enregistrer.

Pages : 1 2 [3]
Sujet :Vivre sans viandes
homer242
Membre
Messages : 2

Reputation: 1
Re: Vivre sans viandes
on: 29/10/2015

Comme le dit Pompier15, il faut se reconnecter aux besoins du corps. Savoir s'écouter est une chose à maîtriser. Bien comprendre les messages du corps est aussi important. On a vite fait de comprendre de travers. C'est le plus compliqué quand tu changes tes habitudes alimentaires et que tu commences à essayer de comprendre les symptômes que tu expérimentes.


J'étais un grand mangeur de viande, surtout rouge (vaches). J'ai changé ma façon de manger à force d'expérimentation. J'ai diminuer progressivement la quantité et j'ai privilégié la qualité. J'ai même arrêter de manger viande et poisson pendant quasiment 2 ans. Et je suis toujours là. Je reconsomme du poisson, des œufs, de la viande de porc (que j'achète chez un producteur bio local), de la viande blanche (volaille, … mais je ne suis pas très fan :p) depuis le début de l'année. J'ai recommencé à manger de la viande parce qu'à un moment, ça me faisait saliver.


Alors, expérimente ! Essaye de voir ce que ça fait de ne pas manger de viande pendant quelques jours. Diminue et voit ce que ça fait, … Tu ne vas pas tomber d'inanition parce que tu ne vas pas manger de viandes pendant quelques temps.


Je ne vais te pointer sur des résultats de recherche et blablabla. Tu trouves tout et son contraire. Expérimente. Ne conclue pas trop vite. Réessaye.


Pour l'histoire des acides aminés, j'aurais tendance à te dire de laisse ça de côté et de te baser sur tes envies. Si tu salives en pensant à de la viande, c'est que tu en as besoin. Si au restaurant tu salives en sentant de la viande, pareil. Je ne dis pas que la viande est indispensable mais chez certains, le corps ne connait que ça pour faire le plein de choses dont il a besoin. Si tu trouves d'autres sources, tu pourras t'en passer. Mais c'est très compliqué d'arrêter du jour au lendemain la viande. La viande n'est pas intéressante juste au point de vue protéique. La viande contient tout un tas d'hormones. Si tu passes d'une consommation quasi-quotidienne à rien, tu vas surement ressentir une profonde fatigue. Les gens qui ne peuvent se passer de viande sont justes déficients dans la production de certaines hormones donc ils ont besoin de les capter ailleurs.


Si tu manges des œufs, une grande variété de légumes (pas trop cuits), des fruits en bonne quantité et qualité (bien mûres), des oléagineux préalablement trempés dans l'eau pour les rendre bien digestibles, des légumineuses en petite quantités si tu les tolères bien (les associations avec une céréale n'est absolument pas nécessaires), du soja fermenté, du riz (qui est plus intéressant que le blé ou le maïs qui posent des problèmes chez beaucoup de gens), des graines de chanvre (très intéressant du point de vue des protéines), des graines/feuilles d'orties (contient pleins de bonnes choses), des produits lacto-fermentés, des huiles riches en oméga 3 (colza, cameline – à ne pas mélanger dans un même repas)… tu n'auras pas de problèmes. Si tu complètes avec quelques fois du poisson des eaux froides (cabillaud par exemple), du foie de morue, … tu auras tous ce qu'il faut pour avoir un corps qui puisse fonctionner. Ouvre ta palette alimentaire à toute la richesse qui se trouve dans le domaine végétal. Par contre, je t'invite à ne pas consommer du soja qui n'a pas été lacto-fermenté. Les asiatiques n'en mangent que sous cette forme et en quantité raisonnable, elle ne pose pas de problème (à part si tu supportes pas les légumineuses).


Le corps est une formidable machine résiliente. Ça a des bons côtés mais d'un autre, ça rend difficile de savoir ce qui est réellement bon pour nous. Si tu manges un fruit bien mûre et de saison, le corps va pleinement en profiter. C'est beaucoup moins évident si tu manges de la viande. Si tu manges une viande qui a cuit au barbecue (fumées, grillés), des gâteaux qui ont trop cuits (croûtes noirs), là c'est évident que ton corps va devoir compenser face à toutes ces toxines que tu ingères. Mais tu ne ressentira pas forcément un inconfort. Nous ressentons très mal ce qui se passe dans notre système digestif. Il est très peu innervé sensitivement (il y a beaucoup de nerfs, mais ça sert plutôt à autres choses – tu peux voir le reportage «le ventre, nôtre second cerveau» à ce propos). Si tu ressens des douleurs, c'est qu'il y a vraiment un truc ÉNORME qui est en train de se passer. À mon avis, on ressent très peu ce qu'il se passe dans notre système digestif justement parce qu'à un moment de notre évolution, on s'est mis à manger plus de viandes par nécessité de survie et que progressivement, le corps s'est adapté pour limiter le ressentit qui devais être très douloureux pour les premiers humains qui l'ont expérimenté (tu peux lire «pourquoi j'ai mangé mon père», une petite histoire fort bien écrite qui parle un peu de ce point là).


Pour moi, manger de la viande à tous les repas est néfaste à long terme. Notre système digestif tolère une certaine quantité de viande mais nous sommes loin d'être aussi adapté que les carnivores.


Grob
Membre
Messages : 2

Reputation: 1
Re: Vivre sans viandes
on: 29/10/2015

"Produits tabous comme la cigarette et l'alcool"

–> Tu penses que c'est des choses bénéfiques pour la santé mais qu'on met la pression dessus pour je ne sais quelle raison ?


À chaque fois ce sont des "expertises"/"recherches" menées par on ne sait qui et financées par celui-dont-on-ne-connait-pas-le-nom qui viennent dire : " [Insérer produit tabou] est cancérigène" ou " [Insérer produit tabou] est dangereux pour la santé".


Euh, pour le cas de l'alcool et de la clope, justement, on a beaucoup de recherches indépendantes, de financement public, non ?


Et au fond, je ne crois pas que ce que tu as dit est profondément lié à la question de base. Je m'explique.

Tu sembles prendre (j'ai l'impression) le problème comme si il était "j'ai entendu dire que manger de la viande c'était mauvais pour la santé".

Sauf que le problème c'est plutôt "j'aimerais arrêter de manger de la viande pour des raisons écologiques et/ou souffrance des nanimo, est-ce que ça peut avoir des conséquences néfastes sur mon organisme ?".


Alors tu parles bien de la souffrance en disant que tu la laisse en dehors de ton discours, parce que cela relève d'un choix idéologique, mais tu fais un peu l'impasse sur les raisons écologiques pour parler plutôt du doute qu'on peut avoir sur des études qui parlent de conséquences sur l'organisme…


Je suis personnellement semi-végétarien : je ne me passe pas de viande totalement (des fois où c'est bien galère et quand je me fais inviter), mais je dois en bouffer en moyenne une fois par semaine au max.

Si je fais ça, c'est pour des raisons écologiques (ça coute vraiment plus d'énergie, et entre autre d'eau, de produire un kilo de viande qu'un kilo de céréales), et pour d'autres raisons de souffrance (1000000 bêtes dans 20 m², c'est pas humain).

Mais du coup, je ne me sens pas tellement concerné par ton discours.


Quand tu parles de la culpabilisation des carnivores, elle est pas si illogique au final : c'est l'écologie de manière générale, effectivement, quand il s'agit de dire "si l'on veut que la terre reste verte, belle, et ne finisse pas en gigantesque poubelle fumante grise, il faut tous qu'on se bouge le cul"

Et dans "se bouger le cul", il y a pas prendre de douches trop longues/limiter les bains, pas faire couler l'eau inutilement, ne pas utiliser de radiateur électrique toute la journée avec la fenêtre grande ouverte, mais aussi limiter sa consommation de viande (ou manger des insectes, c'est bon les insectes).


Lulu
Membre
Messages : 277

Reputation: 26
Re: Vivre sans viandes
on: 29/10/2015

Waou merci beaucoup homer242 pour ta réponse, je prend compte de tout ce que tu as listé merci encore pour tout ces détails ça réponds très bien à mes interrogations!


Une idée pour améliorer le site ? : https://www.lespritsorcier.org/forum/?vasthtmlaction=viewtopic&t=66.3

Envie de réagir sur ce qui est publié ? : https://www.lespritsorcier.org/forum/?vasthtmlaction=viewforum&f=3.0

Pour se présenter c’est par ici: https://www.lespritsorcier.org/forum/?vasthtmlaction=viewtopic&t=75.0

A bientôt sur le forum!

Pompier15
Membre
Messages : 5

Reputation: 1
Re: Vivre sans viandes
on: 29/10/2015

Grob, j'ai lu ton post et tu remontes un problème tout à fait pertinent de mon post en effet il est un peu hors sujet je te l'accorde, moi même j'y ais vaguement pensé pendant que je le rédigeais. Cependant "Vivre sans viande" c'est se priver de viande et si l'on se prive c'est pour une bonne raison et j'ai -un peu rapidement- rapproché cette raison à "mauvais pour la santé" et donc c'est logique que ne te sentes pas concerné car ta raison c'est "l'écologie et le respect des animaux". Avec le nombre hallucinant de facteurs causant le réchauffement climatique, je ne pense pas qu'arrêter de manger de la viande soit suffisant pour éviter la catastrophe, au mieux cela repoussera un peu l'échéance mais faut pas s'attendre à un miracle (et non je n'ignore pas les données concernant la consommation de viande et son impacte sur environnement j'ai fais 20 pages là-dessus pour le BAC). Après si vous voulez vous acheter une conscience et tomber dans le greenwashing, vous êtes libres. "si l'on veut que la terre reste verte, belle, et ne finisse pas en gigantesque poubelle fumante grise, il faut tous qu'on se bouge le cul" Et ben j'affirme que les conseils écolos que relayent les médias sans arrêts ne suffiront pas ! Même si chaque particulier fait ce qu'on lui dit, les entreprises n'en n'ont rien à carrer de l'écologie et ce sont ELLES qui polluent le plus pas nous ! Le mieux que l'entreprise puisse faire c'est vous faire croire que c'est écologique (le greenwashing). Pour les élevages en batterie ne t'en fais pas ce sera bientôt remplacé par de la viande in vitro (je ne défend pas l'élevage intensif).


Pour revenir aux produits tabous, on ne peux accuser quelque chose d'être un facteur à risque d'une maladie aussi peu connue de nos jours qu'est le cancer. Qui connait le réel sois disant mécanisme qui favoriserait le cancer ? Surement pas les journalistes/littéraires en tout cas au regard de leur représentation de l'ADN dans les reportages ou autres films tel que le dernier Jurassique Park "On a mélangé de l'ADN de dinosaure et de caméléon comme ça le dinosaure peut devenir invisible". Si vous ne maitrisez pas les bases même de l'ADN, de la cellule et de la mitose comment espérez vous comprendre ce qu'est un cancer ? C'est pourquoi les journalistes, les personnes qui en parle le plus, n'ont tout simplement pas le droit d'en parler car ils essaient d'expliquer quelque chose qu'ils ne comprennent pas.


Les études que tu utilises sont des études STATISTIQUES car ,on n'a toujours pas trouvé comment s'effectue le rapport entre l'environnement et l'augmentation des risques de cancer "La recherche est très active pour tenter de clarifier les liens entre cancer et environnement" (http://www.inserm.fr/thematiques/cancer/dossiers/cancers-et-environnement). Et on ne peut pas se fier à ces études statistiques car l'on peut faire tout dire avec des chiffres et les médias l'ont bien compris.

Peut être que les études sont indépendantes mais la médiatisation de celles-ci est contrôlé ce qui permet une belle petite censure qui arrange bien nos politiciens/patrons.Et ça en vient à ta phrase "on met la pression dessus pour je ne sais quelle raison" ces raisons sont l'argent avec les taxes, le pouvoir car l'on parle bien souvent de dépendance, maintenir notre société et aussi nous dévier de débats réellement importants comme la pauvreté, la richesse provocante, l'état du "Tiers Monde" et d'autre choses dans le style.


Voilà je voulais aussi vous parler du fait que le corp s'adapte aussi à ce que nous mangeons mais je commence à avoir mal à la tête donc je vais m'arrêter ici, merci d'avoir lu ^^ Cordialement.


Amateur en amateurismes en tout genre, ne cherche pas à apprendre mais à comprendre.

Grob
Membre
Messages : 2

Reputation: 1
Re: Vivre sans viandes
on: 30/10/2015

Justement, les médias "traditionnels", ça fait un moment que j'y regarde plus rien, je sais que c'est biaisé.

Mais étant en études scientifique, j'ai appris à lire un papier et parfois à l'analyser, et analyser ses sources.


Une étude statistique, on peut lui faire dire tout et rien quand on la fait foirer dès le départ, qu'on l'invente pour montrer un truc coûte que coûte. Après, il y a des gens qui font des études statistiques pour se dire "tiens, c'est comment que ça marche ça ?", et celle là on peut s'y fier 😉


Pour les entreprises, elles ne le font justement que parce que les gens se disent "de toute manière ce qu'on fait ça sert à rien".

Oui, ça n'a aucun impact, mais ce n'est pas pour autant que ça sert à rien. Ça fait changer le niveau de conscience de la société, et au fond il n'y a que ça qui importe, les entreprises suivront…


Anybody
Membre
Messages : 2

Reputation: 0
Re: Vivre sans viandes
on: 7/11/2015

Pour en revenir à la question initiale, les végétaliens et les vegans, qui se passent de viande (dont le poisson) mais aussi de tout produit d'origine animale (miel, œufs, lait) dans leur alimentation, parviennent très bien à conserver un équilibre nutritionnel sur le long terme, et ce sans carence particulière (excepté la B12 mais j'y reviens plus loin).


Ces personnes ont souvent des apports plus équilibrés que les personnes omnivores, pour plusieurs raisons simples.

Tout d'abord parce qu'elles sont davantage informées à propos de la nutrition quand elles entament le changement de leur régime alimentaire (qui voudrait mettre en péril sa santé ?), car c'est un type d'alimentation dont on entend souvent qu'il met en péril la santé.

Par conséquent, elles veillent à varier les sources végétales de protéines (légumineuses, céréales, fruits oléagineux, graines) pour couvrir leurs besoins en acides aminés essentiels, ou pour satisfaire leurs besoins en autres éléments indispensables. Comme – par exemple – le fer d'origine végétal est moins bien absorbé, il s'agit également de veiller à des apports suffisants de ce côté-ci.

De part la nature de leur régime alimentaire, les végétalien-ne-s sont aussi amenées à consommer davantage de fruits que nous omnivores, ce qui comble des carences (en vitamines par exemple) auxquelles nous avons beaucoup plus souvent affaire que les végéta-lien-ne-s.

Enfin et notamment pour ces raisons, les végétalien-ne-s veillent davantage à leur alimentation que la population moyenne, et sont également plus surveillés. Par eux-mêmes déjà, mais aussi bien souvent par leur médecin, qui parfois tombe de sa chaise à la simple évocation d'un régime végétarien sans viande et insiste pour imposer des analyses de sang régulières 😉 .


A long terme, le seul souci est la vitamine B12 (qu'on trouve certes dans la viande, mais parce qu'on l'injecte aux animaux d'élevage…), mais il existe des suppléments alimentaires (sans compter que beaucoup d'omnivores sont également carencés en vitamine B12 😉 ).


Juste une petite remarque à propos d'un précédent commentaire : l'Homme est omnivore, pas carnivore 😉 !

En effet, je connais bien peu de gens dont l'alimentation est composée à 100 % de viande… alors qu'il y a de nombreuses peuplades qui sont végétar/liennes 🙂


Étudiante en sciences, Master 2 d’Éthologie (comportement animal et humain).

Lulu
Membre
Messages : 277

Reputation: 26
Re: Vivre sans viandes
on: 7/11/2015

Merci beaucoup Anybody pour ta réponse et sur le côté comportementale que tu spécifies (éthologie c'est ça ? 😉 )


Une idée pour améliorer le site ? : https://www.lespritsorcier.org/forum/?vasthtmlaction=viewtopic&t=66.3

Envie de réagir sur ce qui est publié ? : https://www.lespritsorcier.org/forum/?vasthtmlaction=viewforum&f=3.0

Pour se présenter c’est par ici: https://www.lespritsorcier.org/forum/?vasthtmlaction=viewtopic&t=75.0

A bientôt sur le forum!

Moi
Membre
Messages : 2

Reputation: 1
Re: Vivre sans viandes
on: 12/03/2016

Je souhaitais réagir à ce qu'à dit Pompier 15 plus haut


Pour les élevages en batterie ne t'en fais pas ce sera bientôt remplacé par de la viande in vitro (je ne défend pas l'élevage intensif).


je suis étudiant en biotechnologies et je voulais te tempérer sur le sujet de la viande in vitro en effet j'ai eu un ou deux cours sur la production de tissus in vitro et produire de la viande on y est pas encore certes, j'ai entendu parler du steak des hollandais cependant on est pas encore ni sur de la bonne qualité ni sur un modèle qui permet l'industrialisation et donc de se passer d'animaux…


Miranda91
Membre
Messages : 1

Reputation: 0
Re: Vivre sans viandes
on: 3/05/2018

Un atout de la viande : sa richesse en fer. Depuis Popeye, on sait qu'il y en a aussi dans des végétaux, comme les épinards (pas tant que ça), les épices (cumin, coriandre, cannelle…), le soja ou les algues. Mais tous ne se valent pas. Celui d'origine animale, « héminique », est le plus facilement assimilable par l'organisme : 10 à 30 % de ce fer ingéré sont efficaces. Celui d'origine végétale n'est absorbé qu'à hauteur de 1 à 5 %. A priori, pour obtenir sa dose journalière (14 mg), le plus simple est donc la belle entrecôte : « Plus elle est rouge, plus elle est riche en fer héminique », note Nathalie Hutter-Lardeau. Cependant, les abats (foies, rognons) et les fruits de mer en renferment davantage : le bigorneau en contient deux fois plus que le rosbif, la palourde, trois fois plus.

Astuces : forcer sur la vitamine C : http://hommemuscle.com/ (cassis, persil, poivrons crus, agrumes, fruits rouges…), qui permet de mieux assimiler le fer non héminique. Et puis « attention au thé, vert en particulier, qui a un impact négatif sur le fer. Surtout si on le boit pendant les repas, » ajoute le Dr Cocaul. Restent les vitamines du groupe B, particulièrement la B12, qu'on ne trouverait que dans la viande, le poisson, le lait et les œufs. Des études récentes montrent que l'algue nori et la spiruline en contiennent aussi. Et, de l'aveu des nutritionnistes, les carences en vitamines du groupe B sont rarissimes.


Pages : 1 2 [3]
WP Forum Server by ForumPress | Lucid Crew
Version : 1.8.2 ; Page chargée en 0.055 secondes.