Femmes scientifiques #6 – Marguerite Perey

17/03/2016 | lulunoy

Bonjour à tous! Aujourd’hui, un nouvel épisode du dossier sur les femmes scientifiques avec le portrait de Marguerite Perey.

Marguerite_Perey

Marguerite Perey était une chimiste française du XXè siècle. Née à Villemomble en 1909, elle étudie à l’Ecole d’enseignement technique féminine et obtient son Diplôme d’Etat de chimiste en 1929. Elle devient alors préparatrice à l’Institut du Radium et fait équipe avec la célèbre Marie Curie, jusqu’à la mort de cette dernière en 1934.

En 1939, elle isole, par la purificaion de lanthane (qui contient de l’actinium, un élément radioactif), le premier isotope d’un élément encore inconnu. Elle le nommera francium, en hommage à Marie Curie qui avait découvert le polonium. Le francium est l’élément de numéro atomique 87, se situe en-dessous du césium dans le tableau périodique et fait partie de la famille des métaux alcalins.

Après la guerre, elle reprend ses études de chimie et obtient son doctorat en 1946 à la Sorbonne grâce à sa thèse « Element 87, actinium K ». Elle devient maître de recherches au CNRS de l’Institut du Radium, sous la direction d’Irène Juliot-Curie jusqu’en 1949, puis elle devient professeur titulire de la chair de chimie nucléaire à l’Université de Strasbourg dans l’Institut de Recherche nucléaire, et en 1962, elle devient femme élue à l’Académie des Sciences.

Elle meurt le 13 mai 1975 d’un cancer dû à la contamination de son corps par les radiations émises par l’actinium.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Étudiante en Master MEEF 2nd degré (future professeur de Physique-Chimie) et détentrice d'un DUT de Chimie à Strasbourg http://luluramenesascience.com