lac Baïkal

Le lac Baïkal, le 6ème océan du monde

15/04/2017 | Alexandre Schohn

Le lac Baïkal, sa géologie et son histoire

Entouré de falaises et de forêts, le lac Baïkal est appelé la « Perle de la Sibérie ». En forme de croissant, le lac Baïkal mesure plus de 630km de long du Nord au Sud et seulement 60km de l’Est à l’Ouest. La température de l’eau ne dépasse rarement les 15°C et en hiver il est possible de se déplacer en voiture sur la glace qui peut atteindre 1m d’épaisseur. Le centre du lac Baïkal est la zone la plus profonde (1 642 m) avec une très faible épaisseur de la croûte terrestre. D’un bleu intense, son eau est si pure qu’elle est potable.

Carte lac baïkal
Localisation du lac Baïkal

Géologie

Le lac Baïkal est un rift d’ouverture, ce qui veut dire qu’il continue à s’agrandir au fils des ans pour séparer les masses continentales de la Sibérie (craton Sibérien) au Nord-Ouest et de la chaîne de montagnes de la Mongolie au Sud-Est.

Le rift est l’ouverture par extension d’une partie de la croûte terrestre. Durant cette ouverte, la croute terrestre s’amincit et forme un fossé d’effondrement.  Lors de l’extension, des failles normales apparaissent formant des paliers donnant au rift une forme d’escalier. Le rift peut représenter le stade initial d’une formation d’un océan s’il est initialement localisé sur un continent.

 

Rift
Évolution d’un rift lors de son ouverture

La création du rift Baïkal est issue du mouvement de 3 plaques tectoniques: la plaque indienne (ayant permis de former l’Inde); la plaque eurasienne regroupant l’Asie et l’Europe; la plaque pacifique à l’Ouest.

Première partie

Le rifting a eu lieu en deux temps. Le premier temps date du Précambrien et du Paléozoïque où nous avons la présence d’un début de rifting. Durant cette période, le craton sibérien se sépare du Rodinia en 780-750 Ma. Le Rodinia est le supercontinent datant de 1000 Ma, ayant regroupé l’ensemble des zones terrestres en un continent. Durant cette séparation, la séparation a commencé dans l’Ouest du bassin Sibérien pour atteindre le lac Baïkal entraînant une activité volcanique.

Deuxième partie

C’est lors de l’Oligocène (40-30 Ma) que le rifting a repris formant durant le Pliocène le bassin du lac Baïkal. En effet, lors de l’Eocène (40 Ma) la plaque indienne est entrée en collision et a subducté (passer en-dessous) sous la plaque eurasienne. Elle s’est mise à progresser à la vitesse de 6 cm/an en moyenne entraînant la formation de l’Himalaya. À l’Est, la plaque Pacifique s’enfonce à la vitesse de 10 cm/an sous la plaque eurasienne créant aussi une zone de subduction. Soumise à cette double pression, la plaque Eurasie se déforme et forme des micro-continents qui vont aussi se déformer.

formation-baikal
Compression de la plaque indienne vers le Nord et de la plaque pacifique vers l’Est sur la plaque Eurasienne. Entraînant le rifting du lac Baïkal
A la frontière de deux plaques

Le lac Baïkal est situé à la limite des deux zones géologiques, le craton Sibérien au Nord-Ouest et  la ceinture du Sayan-Baïkal et Mongolia-Okhotsh au Sud-Est. Ces deux plaques ayant été autrefois disjointes, elles constituent une zone de faiblesse dans la plaque eurasienne. En effet durant la période de l’Eocène , les bords de cette ancienne suture ont commencé à se séparer, là ou se situe actuellement la partie sud du lac.

Lac Baïkal
Ouverture du lac Baïkal avec au Nord-Ouest le craton sibérien et au Sud-Est, la plaque mongolienne

Au Miocène le rift s’est étendu vers le nord et le sud. La vitesse d’écartement s’est fortement accélérée lors du Paélocène. Le rift Baïkal a créé une dépression profonde comblée en partie par des sédiments sur 4 à 7 km d’épaisseur. Mais la vitesse d’écartement étant relativement élevée (5 mm par an oui oui c’est rapide) le dépôt des sédiments n’a pas réussi à combler assez rapidement le bassin en formation. Le lac Baïkal, dont la profondeur maximale est de 1640 mètres, s’est alors créé.

Lac Baïkal
Zone de déformation de strates calcaires au lac Baïkal

 

Ainsi à terme le lac Baïkal scindera le continent asiatique en deux et deviendra le sixième océan du monde.

Environnement

Le lac Baïkal est d’une biodiversité riche. Il existe plus de 1 000 espèces de plantes et plus de 2 500 d’espèces d’animaux. Sa richesse est la conséquence de sa grande quantité en eau douce. En effet, le lac est le plus grand réservoir d’eau douce du monde avec plus de 20 % de l’eau douce potable non gelée (23 615km3). Dans le lac on peut trouver plus de 60 espèces de poissons dont l’Oumoul. Ce poisson ne se trouve que dans le lac Baïkalet est une des alimentations principale du lac. Il est aussi possible de trouver dans le Nord des phoques d’eau douce. On peut aussi bien parler de la possibilité de rencontrer des Ours ainsi que des serpents le long des rives.

Climat

Le lac permet d’avoir un climat continental. Lorsque la température peut descendre jusqu’à -40°C dans la Sibérie, les environs du lac Baïkal sont à une température dans les environs de -16°C à -25°C. Durant l’hiver, le moyen de locomotion principal est la voiture sur le lac. En effet, avec ses 1m d’épaisseurs dans certains endroits, il est possible par voie terrestre d’accéder à de nombreuses parties du lac.

Un pipeline a décidé d’être mis en place au Nord du lac pour extraire le pétrole. Cependant l’accès au pipeline aurait dévasté une réserve naturelle et aurait été installé sur une zone à risques sismiques. Après de nombreuses actions par Greenpeace et les habitants locaux, il a été décidé de déplacer l’usine plus loin du lac pour éviter de passer dans une réserve et sur une zone sismique.

 Lac Baïkal
Pour toutes les définitions: rendez-vous sur cette page.
Pour l’échelle des temps c’est ici!

Sources

« The Altaids of Central Asia : A tectonic and evolutionary innovative review » ; WHILEM C., WINDLEY B., STAMPFLI G., 2012

« GEODYNAMICS OF THE BAIKAL RIFT ZONE AND PLATE TECTONICS OF ASIA » ; L.P. ZONENSH~N and L.A. SAVOSTIN , 1980.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de