titre-chaperon-825x510

Les contes de Faits #1 – « Le petit chaperon rouge » (éthologie)

10/05/2017 | Kajoo

Il était une fois une jeune et jolie petite fille qu’aimaient tous ceux qui la voyaient et plus encore sa grand-mère qui ne savait rien lui refuser. Un jour, elle lui offrit un chaperon de velours rouge qui lui seyait tant qu’elle ne voulut plus jamais porter autre chose. Si bien qu’on ne l’appela plus que « Petit Chaperon rouge ». Un jour, sa mère lui dit :

« Petit Chaperon Rouge, viens me voir, voici un morceau de gâteau et une bouteille de vin que tu apporteras à ta grand-mère, elle est malade et faible et pourra s’en délecter. Lève toi avant qu’il ne fasse trop chaud. En chemin, tu iras prudemment et avec sagesse afin de ne pas t’écarter du bon chemin sinon tu pourrais tomber, casser la bouteille et ta grand-mère n’aurait plus rien. Quand tu seras arrivée dans sa maison, n’oublie pas de lui dire bonjour et ne farfouille pas dans tous les recoins. »

« Je ferai bien tout ce que tu me demandes » répondit le Petit Chaperon Rouge à sa mère et elle lui tendit la main pour la quitter.

Mais la grand-mère habitait dans la forêt à une demi-heure du village. Quand le Petit Chaperon Rouge entra dans le bois, son chemin croisa celui du Chien…oui, du Chien, vous avez bien lu, et bien, what did you expect ?

Nous évoquons ici des faits contés à notre époque et le loup n’est plus un animal aussi répandu que par le passé. Le chien et le loup ont une origine commune, un loup gris ancestral, qui parcourait l’ancien monde à une époque où la légende dit qu’il y eu un terrible orage dans le gévaudan et que les eaux partirent au fond de la terre et que s’appelerio quezac 1. Les loups et les chiens sont interféconds et la distance génétique qui les sépare est très faible, de l’ordre de 0,2%. Pour l’anecdote, la rumeur qui prétend que le chien se contente d’aboyer sans jamais hurler est fausse : les huskies, par exemple, hurlent à l’instar de leurs cousins lupins. L’homme a commencé à sélectionner chez les loups anciens les individus les plus dociles ou ayant des caractéristiques qui l’intéressaient et il y a de ça fort longtemps. La structure sociale entre l’homme et le loup est proche, tous deux sont des chasseurs en bande attaquant le gros gibier, fonctionnant en famille, passant du temps à éduquer les jeunes, des points communs qui ont sans doute suscité l’intérêt de l’homme pour cette espèce à une époque où on ne se rasait pas les dessous de bras.

Bref, le chien, loup ancien domestiqué, fera un bon remplacement du loup actuel dans ce récit. Vu la diversité des races, je vais choisir le chihuahua… Quoi le chihuahua il n’a pas le mojo ? Et pourtant la phylogénie dit que ce micro dog a plus de level de loup que le berger allemand avec un degré de parenté plus élevé, et ouais ma pauvre lucette. Mais alors pourquoi ce physique…insolite? L’apparence est trompeuse….et pour cause : la sélection artificielle de l’homme pour obtenir un animal adapté à une vie à son contact a eu un effet particulier : « c’est l’ensemble de la biologie de l’espèce qui se trouva modifiée. En premier lieu elle fut corrélée à l’apparition d’une maturité sexuelle précoce qui a limité la période de développement. »2 Cela s’est notamment traduit par un pédomorphisme morphologique et comportemental, en bref un caractère juvénile à la fois physique (taille plus petite, tête ronde…) et psychique (jeu, contact facilité). Soyons clair, la sélection artificielle ne fut pas sans conséquences néfastes non plus en permettant la transmission des maladies génétiques comme des problèmes auditifs, des atrophies progressives rétiniennes, la dysplasie de la hanche et bien d’autres. Bien, maintenant que l’on sait le chihuahua viable pour ce récit, poursuivons :

« Bonjour Petit Chaperon Rouge » lui fit-il,

« Bonjour Chien »

Non, en fait non, soyons cohérent….Le petit chaperon rouge est un gros gibier alors restons dans la logique du loup et attribuons lui une meute à ce petit animal, même si, soyons clair, le loup a plus tendance à éviter l’homme qu’à le chasser. Trois individus, c’est bien, partons là-dessus (ok 3 c’est ridicule, oui c’est parce que j’ai la flemme d’en dessiner plus, vous m’avez percée à jour). En effet, un loup solitaire chassera plutôt de petites proies comme des lapins, des poissons, des amphibiens, des oiseaux, des souris, de jeunes ongulés et ne s’attaque généralement à des proies imposantes que lorsqu’elles sont blessées ou malades, il peut aussi se nourrir de carcasses laissées par d’autres congénères. La technique du loup, lors de la chasse à la souris et à l’instar du renard, est d’effectuer un bond et de plaquer sa victime au sol façon John Cena. La traque du lapin/lièvre quant à elle se fait en coopération avec deux loups, en mode raptor, en se deployant sur les deux flancs du gibier qui a l’habitude de s’échapper en zigzaguant, et ce jusqu’à l’épuisement de ce dernier. La chasse aux gibiers de grandes tailles est très organisée également : certains loups ont un rôle de diversion tandis que d’autres suivent la proie repérée (souvent un jeune, un malade ou un blessé). Ces prédateurs permettent de réguler les proies, d’équilibrer les troupeaux et tout l’écosystème qui s’en suit. L’exemple du parc de Yellowstone3 est très souvent cité pour évoquer l’influence bénéfique du loup . Bien, sur cet aparté, reprenons :

« Bonjour Petit Chaperon Rouge » lui fit-il,

« Bonjour Chiens »

« Où vas-tu de si bon matin Petit Chaperon Rouge ? »

« Je vais chez ma grand-mère ! »

« Que portes-tu ainsi sous ton tablier ? »

« Du vin et un gâteau que nous avons cuit hier soir, ma grand-mère est malade et faible et nous devons lui apporter quelque chose de bon pour la rabibocher. »

« Petit Chaperon Rouge, où habite donc ta grand-mère ? »

« Á un quart d’heure de marche d’ici au fond du bois, près des trois chênes. Là bas se tient sa maison, nichée dans le buisson de noisetiers. Je vais vous y emmener, elle sera trop contente de vous voir, vous êtes tellement choupi-mignons ! Ça va rendre les copines jalouses, faut qu’on se fasse un selfie ensemble et que je le twitte !!! »

« Heu…mais oui bien sûr…mmmhh…les mecs on décroche, la cible n’a pas un comportement adéquat…Mais qu’est-ce qu’elle fait ? Elle essaie de nous chopper ! Sortez vos truffes des fesses du voisin et courez ! AAAAhhhh elle se rapproche, affolez-vous la nouille bon sang!!!! Argh….trop tard… »

« Rhôôô mais comme vous êtes trop kawaii !!!! On va être super copains ! »

chaperon blog

Bien serrés dans les bras du Petit Chaperon Rouge, notre meute de chihuahua aussi à l’aise qu’un chat persan un jour de pluie se retrouva devant la maison de la grand-mère. Le Petit Chaperon Rouge frappa à la porte.

« Qui est dehors ? »

« Le Petit Chaperon Rouge qui apporte du gâteau et du vin, ouvre »

« Appuie sur la clenche » cria la grand mère, « je suis trop faible et je ne peux pas me lever. »

Le Petit Chaperon Rouge appuya sur la clenche, la porte s’ouvrit, elle se précipita vers sa grand-mère et lui présenta nos trois compères. La grand-mère fut très surprise.

« Eh ! Comme ils ont de grandes oreilles »

« C’est pour mieux entendre »

« Eh ! Comme ils ont de grands yeux »

« C’est pour mieux voir »

« Eh ! Comme ils ont de petites pattes »

« C’est pour mieux vivre à Paris dans un micro-studio à 400.000 € net vendeur »

« Eh ! Comme ils ont une petite gueule »

« C’est pour mieux nous attendrir »

Cet échange chelou entre humains ayant bien mis le seum à nos 3 représentants canins, ils décidèrent dans un premier temps de se faire la malle version Micheal Scofield, jusqu’à l’apparition d’une odeur appétente qui remplit doucement l’atmosphère…De la bouffe à volonté, des grattouilles sur la tête, c’était pas si mal la vie domestique finalement, surtout qu’il suffit de se tourner avec un air suppliant vers ces bipèdes pour avoir à peu près tout ce qu’on veut. Et ouep, les chiens sont doués pour l’interaction social avec l’homme. Plusieurs tests4 montrent ce lien comme, par exemple, celui qui consiste à présenter de la nourriture à des chiens et des loups et à la mettre dans un des 2 pots posés à une certaine distance d’eux. Dans une des parties de cette expérience, on aide l’animal en lui indiquant du doigt un des pots, le chien suit naturellement ce guide alors que le loup s’en bat totalement les steaks. De la même façon, le loup tentera de résoudre seul un jeu d’intelligence pour chopper de la viande alors qu’un chien abandonnera plus vite et cherchera de l’aide auprès de l’homme. Laissons donc nos chihuahuas profiter de leur nouvelle maison avec les avantages que présentent un petit chaperon rouge et une grand-mère aux petits soins pour eux. Je sais, c’est une fin un peu monde des bisounours parce que des fois, ouais, bah ça fait du bien hein, et l’éthologie, dans sa recherche de connaissance du comportement animal, de son histoire, est à la croisée des sciences humaines et sociales, et, l’on peut espérer, qu’elle conduira vers une amélioration du bien être animal dans notre société.

fin chaperon blog

FIN

1 : ou perrier, ou badoit, au choix

2 : citation de la thèse de Laurent Neault: http://oatao.univ-toulouse.fr/1993/1/debouch_1993.pdf

3 : publication de William J. Ripple, Robert L. Beschta sur la réintroduction des loups dans le parc de Yellowstone : https://ir.library.oregonstate.edu/xmlui/handle/1957/25603

4 : test des pots : https://www.youtube.com/watch?v=KSAedQOIdTk

5 : test jeu d’intelligence : http://rsbl.royalsocietypublishing.org/content/11/9/20150489

 

Sources :

http://ipubli-inserm.inist.fr/bitstream/handle/10608/5285/MS_2004_8-9_761.html

thèse de Laurent Neault : http://oatao.univ-toulouse.fr/1993/1/debouch_1993.pdf

Site et conférences de Pierre Jouventin : http://pierrejouventin.fr/

Texte du « Petit Chaperon Rouge » tiré du conte des frères Grimm.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de

Dessine et Anime des créatures la journée, élève des bulots mauves à poils long la nuit. Pense que la vulgarisation scientifique c'est le bien (ainsi que la vulgarisation sur l'histoire, les maths, la biologie et plein de trucs en "ie" ).